•  
    <xml><w:worddocument><w:compatibility><w:breakwrappedtables> LE COLLÉGIEN<o:p></o:p></w:breakwrappedtables></w:compatibility></w:worddocument></xml>

    <xml><w:worddocument><w:compatibility><w:breakwrappedtables> </w:breakwrappedtables></w:compatibility></w:worddocument></xml>

    ( environ 30% du temps consacré à l’éducation civique)<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

     

    collegien

    Cliquez sur l'image pour télécharger le cours en version Notebook

    (pour tableau blanc interactif)

     

     

    CONNAISSANCES<o:p></o:p>

    - Un lieu d’apprentissage, de transmission et de construction des savoirs,<o:p></o:p>d’échanges.<o:p></o:p>

    - Un lieu avec des acteurs différents, où l’on peut s’impliquer et devenir<o:p></o:p> autonome.<o:p></o:p> Toute collectivité a des règles nécessaires à son fonctionnement. Au<o:p></o:p> collège, chacun a des droits, des devoirs et un rôle différents selon le<o:p></o:p> statut et l’âge.<o:p></o:p> Dans les établissements publics, la laïcité est un principe fondamental.<o:p></o:p>

    <o:p></o:p>

    DÉMARCHES (programme officiel)<o:p></o:p>

    Être autonome nécessite de maîtriser des capacités fondamentales<o:p></o:p> définies dans le socle : avoir des méthodes de travail, savoir<o:p></o:p> travailler en équipe, développer sa capacité de jugement et son<o:p></o:p> esprit critique, être capable de rechercher l’information, prendre des<o:p></o:p> initiatives… Pour les faire acquérir, l’enseignant varie les<o:p></o:p> démarches pédagogiques : par exemple l’utilisation du CDI, le<o:p></o:p> travail de groupe…<o:p></o:p> L’élection des délégués est l’occasion d’étudier les règles de la vie<o:p></o:p> démocratique (le principe de la représentation, le suffrage<o:p></o:p> universel, le vote secret) de façon concrète.<o:p></o:p> On part du règlement intérieur du collège pour montrer que la<o:p></o:p> laïcité est à la fois une valeur et une pratique.<o:p></o:p> Les discriminations qui existent dans l’accès à l’éducation doivent<o:p></o:p> être étudiées à partir d’exemples, en France et dans le monde.<o:p></o:p> Les grandes étapes de l'histoire de l'éducation en France peuvent<o:p></o:p> venir à l'appui de cette réflexion.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p><o:p></o:p>

    Thème N°1 - Les missions et l’organisation du collège<o:p></o:p>

    <o:p> 
    </o:p>

    Introduction<o:p></o:p>

    Le collège est :

    - Un lieu d’apprentissage, de transmission et de construction des savoirs,<o:p></o:p> d’échanges.<o:p></o:p>

    - Un lieu avec des acteurs différents, où l’on peut s’impliquer et devenir<o:p></o:p> plus autonome.<o:p></o:p>

    Toute collectivité a des règles nécessaires à son fonctionnement. Au<o:p></o:p> collège, chacun a des droits, des devoirs et un rôle différents selon le<o:p></o:p> statut et l’âge.<o:p></o:p> Dans les établissements publics, la laïcité est un principe fondamental.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    I : Le collège , mode d’emploi <o:p></o:p>

    A : Rôle du collège<o:p></o:p>

    -    Le collège est un: <o:p></o:p>

    -         Lieu de vie en commun<o:p></o:p>

    -         Lieu de travail (savoirs, savoir-faire)<o:p></o:p>

    -         Lieu de formation (citoyenneté)<o:p></o:p>

    Election des délégués de classe<o:p></o:p>

    Document : Le plan du collège

     

    <o:p></o:p>

    B: Qui fait quoi au collège ?<o:p></o:p>

    -         L’équipe administrative dirigée par le principal<o:p></o:p>

    -         L’équipe des personnels ATOS est dirigée par le gestionnaire<o:p></o:p>

    -         La vie scolaire est dirigée par la CPE.<o:p></o:p>

    -         Le professeur principal s’occupe de l’équipe pédagogique et de sa classe. Il prépare le conseil de classe<o:p></o:p>

    -         Les délégués représentent les élèves de leur classe. <o:p></o:p>

    Document : Liste du personnel

    <o:p> </o:p>

    II : Le collège un lieu pour apprendre à vivre ensemble<o:p></o:p>

    A : Le règlement intérieur<o:p></o:p>

    Adopté par le conseil d’administration. Il fixe les règles de vie.<o:p></o:p>

    Document : Le règlement intérieur.

     

     

    B: Les élections des délégués de classe

    Les délégués représentent les élèves au conseil de classe. Ils sont élus par un vote secret.

    <o:p></o:p>

     

    C: Droits et devoirs des collégiens.<o:p></o:p>

    -         Droits<o:p></o:p>

    o      Expression<o:p></o:p>

    o      Respect<o:p></o:p>

    o      Sécurité<o:p></o:p>

    o      Etre entendu et aidé<o:p></o:p>

    -         Devoirs.<o:p></o:p>

    o      Présence, ponctualité.<o:p></o:p>

    o      Travail régulier<o:p></o:p>

    o      Respect des personnes et des biens.<o:p></o:p>

    -         Sanctions prévues<o:p></o:p>

    o      Avertissement oral<o:p></o:p>

    o      Avertissement écrit<o:p></o:p>

    o      Retenue<o:p></o:p>

    o      Commission de vie scolaire<o:p></o:p>

    o      Conseil de discipline (exclusion temporaire ou définitive)<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    III : La laïcité.<o:p></o:p>

    A : Origines

    <o:p></o:p>

    Ecole dans les établissements religieux (donc éducation religieuse). Puis la France est devenue laïque (sans religion). Les croyances deviennent privées.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    1789 : Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen <o:p></o:p>

    <o:p></o:p>

    1881-1882 : Lois de Jules Ferry<o:p></o:p>

    <o:p></o:p>

    1905 : Séparation église et Etat. (renforcée en 2004)<o:p></o:p>

    1946, 1958 : Constitution<o:p></o:p>

    B: Principes.<o:p></o:p>

    -         Neutralité des enseignants.<o:p></o:p>

    -         Interdiction de porter des signes visibles manifestant une appartenance religieuse.<o:p></o:p>

    -         Respect de la liberté de conscience. Rejet des discriminations.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Conclusion<o:p></o:p>

    « Quand on ouvre une école on ferme une prison »  V.Hugo

    <o:p></o:p>

    Au collège, chacun est à sa place et on ne peut pas faire n’importe quoi. Le collège est un lieu d’apprentissage de la citoyenneté  notamment par l'élection du délégué de classe.

                        <o:p></o:p>

    Suite dans le thème 2 - L’éducation : un droit, une liberté, une nécessité

     

    DOCUMENTS DE REFERENCE

    Convention internationale des droits de l’enfant de 1989 (art. 28)

    Préambule de la Constitution de 1946 (paragraphe 13)

    Loi du 15 mars 2004, sur l’application du principe de laïcité dans les établissements scolaires et publics, modifiant le code de l’éducation, art. L 141-5-1

    Loi du 11 février 2005, sur les personnes handicapées, dispositions générales (art. 2), modifiant le code de l'action sociale et des familles, art L 114-1 et 2

    Extraits du règlement intérieur du collège

    Extraits du Guide juridique de l’internet scolaire, janvier 2004

    <o:p></o:p>


    12 commentaires
  • IV - HABITER LE MONDE RURAL

    ( environ 15% du temps consacré à la géographie )

    CONNAISSANCES

    Les multiples manières de vivre et de travailler dans le monde rural, la forte ou faible présence humaine, la diversité des paysages ruraux, dépendent de facteurs multiples, parmi lesquels les conditions naturelles, économiques, démographiques et culturelles.

    DÉMARCHES

    Deux études de cas reposent de manière privilégiée sur l’étude de paysages : deux espaces ruraux, choisis dans deux aires culturelles différentes. Ces études de cas permettent de dégager des caractéristiques communes et des éléments de différenciation.

    CAPACITÉS

    Situer les espaces étudiés sur différents planisphères thématiques Décrire les paysages étudiés et expliquer les transformations des espaces concernés. Réaliser un croquis simple d’un paysage

     

    Pour télécharger le logiciel Smart Notebook pour tableau blanc interactif (TBI),http://my-ict.wikispaces.com/file/view/smart_notebook_icon.png/272636478/43x43/smart_notebook_icon.png

    Clé d'activation:
    Fournie par le collège

    Pour télécharger le cours complet en version Smart Notebook, cliquez sur l'image du village de Zellenberg.

     

    INTRODUCTION

    Nous allons étudier ensemble 4 types de paysages très différents mais qui ont tous un points commun. Ils sont ruraux. C'est à dire en campagne, hors de la ville (que l'on a étudié auparavant). 

     

    PARTIE I:  Un village d'Europe


    vocabulaire: parcelle, finage, champs ouvert, bocage, terroir, polyculture.

    A  UNE AGRICULTURE ANCIENNE

    l'organisation d'un village. L'exemple du village de Zellenberg en Alsace 

    1 décrire les différents espaces:

    Espace habité: anciens et récents

    Espace cultivé: jardins et vignes

    Espace boisé: en haut des collines

    Le village: Altitude 285 mètres, à 13 km d'une grande ville: Colmar. Le village est bien regroupé autour d'un noyau central entouré d'un chemin circulaire. Les maisons sont resserrées autour de l'église. Autour, il y a des jardins entourés d'arbres. Un peu plus loin, il y a les extensions du village, les maisons au nord sont plus petites et plus récentes.

    L'espace cultivé: est composé de parcelles rectangulaires allongées dans le sens de la pente et sans clôtures. Plus on va vers la plaine, plus elles sont de grandes tailles. Il n'y a que des vignes (et quelques bosquets d'arbres).

    L'espace boisé: Il se situe en haut des collines qui atteignent près de 900 mètres de haut.

    Cette agriculture est ancienne. Le village date du moyen-age (berg=colline). En 1252, on a édifié un château fort (il y a des restes) Le tracé circulaire autour du village est la trace des anciens remparts.

     

    B UNE AGRICULTURE PRODUCTIVE 

    C'est une monoculture: Elle a été introduite par les romains au Ier siècle. ce vin est acheté par les villes rhénanes. Les collines ont un sol favorable (loess) et maintiennent la chaleur. 

    Il y a deux types de routes (anciennes et la nouvelle N10 qui sépare l'ancien et le nouveau village. C'est la "route des vins")

    Cette culture est divisée en parcelles (une pièce de terre, un champ est une terre labourée).

    Le problème, c'est que ces parcelles (qui forment un terroir) sont souvent trop petites. Alors on fait un remembrement. Cela consiste à regrouper les parcelles pour les rendre plus adaptée aux machines.

    Aujourd'hui, une moissonneuse-batteuse coûte le prix d'une Ferrari !

     

    C LA FIN DE LA CAMPAGNE AGRICOLE ?

    Aujourd'hui la majorité des ruraux ne sont plus des agriculteurs (rappeler le phénomène de rurbanisation).


    Conclusion

    Aujourd'hui la campagne française est de plus en plus productive mais de moins en moins agricole. Elle est intégrée au marché Européen (on est le premier producteur européen)

     

    PARTIE II:  Une exploitation d'Amérique du Nord

     

    vocabulaire: uniformité, grandes parcelles géométriques et régulière, rareté de l'homme et de l'arbre.

    A  UN PAYSAGE RECENT

    Ce découpage géométrique du paysage remonte au XIXe siècle. C'est à cette époque que l'Etat américain distribue des parcelles (sections) aux pionniers venus peupler les grandes plaines des Etats-Unis. Ces parcelles sont bordées par des routes rectilignes qui se coupent à angle droit. Des champs bien carrés. Il y a une rationalisation de l'exploitation du paysage et donc de la production.  Les champs sont ouverts c'est donc un paysage d'openfields. 

     

    B  UNE AGRICULTURE MECANISEE ET PRODUCTIVE

    Texte illustratif:

     

    Bob Smith dirige une exploitation de plus de 300 hectares au sud de Chicago. Dans la région des Grandes Plaines, c'est une exploitation de taille moyenne. Ce matin, il a consulté sur son ordinateur les services de la météorologie locale. On lui a assuré un temps sec et chaud pendant plusieurs jours : la moisson peut commencer. Il confirme par téléphone, à une société de matériel agricole, la location de trois moissonneuses-batteuses et de leurs conducteurs pour la semaine. Sa récolte de maïs et de soja est déjà vendue à la société Cargill, négociant international de grains, qui se chargera du transport et de la commercialisation de la récolte. Bob a pu évaluer le prix de la vente en consultant sur son ordinateur le cours des prix des céréales à la Bourse de Chicago.

    Témoignage d'un agriculteur américain.

     

    peu d'hommes: les exploitations sont concentrées. Les habitations sont dispersées voir sur Google earth)

      

    peu d'arbres: une agriculture en openfield (contraire de bocage) 

     

    beaucoup de machines


    C  UNE AGRICULTURE COMMERCIALE

    Des exportations massives.

    Une érosion des sols et une pollution massive.

     

    Conclusion

     

    PARTIE III:  Un village d'Afrique

    vocabulaire: case, champs permanents, champs temporaires, savane.

     

    A  SITUATION

    Des villages parfois très isolés. Peu d'infrastructures (routes, eau, électricité)

     

    B UNE AGRICULTURE TRADITIONNELLE 

    La rotation des terres (usure de la terre).

    Des sols pauvres

     

    C  UNE AGRICULTURE PEU PRODUCTIVE

    beaucoup de main d'oeuvre

    peu de production

    Une population encore majoritairement rural qui tend à partir vers la ville (exode rural)

     

    Conclusion

    C'est un paysage rural peu structuré, où il y a une faible emprise sur l'espace. Le système est ancien (voire dépassé), limité (longues jachères et rendements faibles) et fragile (peu de prise sur les éléments naturels, cultures vivrières menacés par l'ouverture commerciale)

     

     

    PARTIE IV:  Un delta rizicole en Asie 


    vocabulaire: mousson, repiquer

     

    Introduction

    Rappel de la définition de delta (page 24: "Une division d'un fleuve en plusieurs petits cours d'eau qui forment un triangle). Localisation

    Pbmtque: Pourquoi un grand foyer de population se situe dans un delta ? Quel relation peut-on faire entre la culture du riz et la forte population ?

     

    A  UNE POPULATION DENSE

    malgré la latitude (comparer avec l'Afrique).

    - il fait chaud

    - il pleut beaucoup.  Après 5 ou 6 mois de sécheresse un vent chaud et humide "la mousson" apporte de la pluie.

     

    B UNE AGRICULTURE INTENSIVE 

    1: Observer le paysage

    Quel est le principal élément du paysage ? L'eau

    Différencier les éléments naturels: Plaine de delta

    et les éléments humains: habitat regroupé sur les digues, la forme des parcelles, les voies de communications.

    Il s'agit d'un paysage totalement aménagé par l'homme.

     

     

    2: Le calendrier

    Le riz est une céréale aquatique. Elle pousse dans l'eau

    Il faut planer, utiliser une pépinière et repiquer?

    - labourer: On laboure le sol

    - planage: On fait en sorte que le sol soit plat pour accueillir l'eau.

    - montage des digues: pour que l'eau ne parte pas.

    - repiquage: replanter des plantes que l'on a déplanter au préalable.

    - surveillance constante de l'eau

    Quand le riz est mur (il est jaune) on le récolte et on le bat pour en extraire le grain.

    le travail se fait à la main. Donc beaucoup d'homme sont nécessaires (explication des densités importantes ?)

     

    C  UN RENDEMENT ELEVE

    La culture du riz nécessite beaucoup de moyens humains et des conditions climatiques favorables. A ceci va s'ajouter d'autres éléments:

    - Révolution verte (mécanisation)

    - Engrais chimique, insecticides

    3ème exportateur mondial

     

    Conclusion

    Le paysage est totalement construit par l'homme, il maîtrise de l'eau et agriculture intensive (double récolte annuelle parfois possible, bons rendements).

     

    CONCLUSION FINALE

    Le riz est une culture "peuplante" car il y a besoin d'une forte main d'oeuvre pour sa culture

    Il y a plusieurs types de paysages ruraux qui répondent à plusieures logiques économiques (vivrière ou commerciale) et des évolutions différentes (hausse ou baisse de la population).

    Faire un tableau récapitulatif global (productivité, emprise de l'homme...)

     

     

    FICHE DE SYNTHESE

     

    Pour ce devoir, je dois:

    - Savoir localiser précisément les paysages étudiés

    - Reconnaître les différents types d'agriculture (organisation, étapes, productivité...)

    - Connaître le vocabulaire pour décrire les activités agricoles

    - Savoir expliquer et comparer ces différents modèles

     

     

     


    22 commentaires
  • Thème N°2- L’éducation : un droit, une liberté, une nécessité

     

     

     

    education

    Pour télécharger le cours complet, (en version Note Book pour TBI) cliquez sur l'image

     

     

     

    Trame simplifiée du cours...

    Connaissances:

    - Les inégalités face à l’éducation en France et dans le monde : filles/garçons, enfants handicapés, différences sociales…

    - Une conquête à poursuivre : le sens et les finalités de l'école

     

    Repères chronologiques: Lois Guizot de 1833, Lois Ferry de 1881-1882, déclaration des droits de l'enfants (1959), le 20 novembre 1989 la convention des droits de l'enfant (signée par 60 états)

     

    PARTIE I: EN FRANCE

    C'est un service laïc , obligatoire et gratuit:

    A-   Laïc

    Se définit comme laïc ce qui est sans religion.

    AVANT: On ne doit enseigner aucun dogme, port de l'uniforme obligatoire.

    MAINTENANT: On est passé plutôt au dialogue, respect qui interdit tout signe distinctif politique et religieux

    Loi du 15 mars 2004, sur l’application du principe de laïcité dans les établissements scolaires et publics, modifiant le code de l’éducation, art. L 141-5-1

     

     B-  Obligatoire

    Evolution de l’accès à l’école par âge

     

    1833: La loi Guizot oblige les communes de plus de 500 habitants à avoir une école primaire.

    1882: Ecole primaire obligatoire de 6 à 13 ans.

    1936: Obligatoire jusqu'à 14 ans

    1959: Obligatoire jusqu'à 16 ans

     

    Il faut pouvoir permettre l’accès de tous à l’école :

    o      Personnes handicapées (moteur ou physique) http://www.education.gouv.fr/cid207/la-scolarisation-des-eleves-handicapes.html. Loi du 11 février 2005, sur les personnes handicapées, dispositions générales (art. 2), modifiant le code de l'action sociale et des familles, art L 114-1 et 2

     

    o      Gens du voyage

    Le droit à l'éducation a été plus difficile à obtenir pour les filles. (primaire 1850, mixité en 1965 et enfin depuis 1975 on est dans un collège unique). C'est le service public qui garantie la liberté de conscience

    C-  Gratuit

    Malgré la gratuité ce système coûte cher. 300 euros par enfant par famille. La pauvreté reste un facteur d’inégalité à l’école. Ce qui est anormal.Pour l’Etat la somme est très importante

     

    PARTIE II: DANS LE MONDE

    A-     Etat des lieux

     

    -         2.2 milliards d’enfants

    -         1 milliard d’enfant pauvre.

    -         250 000 enfants soldats.

    -         270 millions sans soins

    -         220 millions qui travaillent.

    -         640 millions sans réel logement.

    -         70 millions non scolarisés (dont 60% de filles.

    Analphabétisme dans le monde en 2000

     

    3 grands foyers ou le taux de scolarisation est faible:

    Afrique sub-saharienne: (Dakar - Djibouti)

    Afrique australe: Angola- Madagascar

    Asie du sud: Afghanistan, Pakistan Bangladesh

     

     Jeu sur les droits de l'enfant

     

    Taux d’alphabétisation dans le monde

     

    B-     Explication

    Raisons de ce manque d’éducation : Des besoins vitaux restent encore à combler.

    Exemple, la nourriture par habitant dans le monde

     

    Déclaration des droits de l'enfant  (1959), le 20 novembre 1989 la convention des droits de l'enfant (signée par 60 états).

    • Scolarité obligatoire jusqu’à 11 ans.
    • Les enfants ne doivent pas travailler.
    • Les enfants ont le droit de posséder leur corps.
    • Les enfants ont le droit à la santé, à  l’école, aux loisirs.

     

    CONCLUSION FINALE

    Le droit à l'éducation est une conquête, il faut le préserver et le développer. Ce droit est encore à conquérir dans certains pays.

    En France la situation n’est pas idéale. Il reste encore trop d’enfants qui sortent du système scolaire sans diplôme ou qui parfois ne maîtrise pas l’écriture, la lecture, le calcul.

     

    EVALUATION
    - Savoir qui aller voir pour une situation (nom, fonction)
    - Vocabulaire (CA, ATOS, Règlement intérieur...)
    - Situation: Actes Respect/Non-Respect.
    - Situation: Droits/Devoirs.
    - Rédaction: Autonomie, responsabilité des sixième.

     

    DOCUMENTS DE REFERENCE

    Convention internationale des droits de l’enfant de 1989 (art. 28)

    Préambule de la Constitution de 1946 (paragraphe 13)

    Loi du 15 mars 2004, sur l’application du principe de laïcité dans les établissements scolaires et publics, modifiant le code de l’éducation, art. L 141-5-1

    Loi du 11 février 2005, sur les personnes handicapées, dispositions générales (art. 2), modifiant le code de l'action sociale et des familles, art L 114-1 et 2

    Extraits du règlement intérieur du collège

    Extraits du Guide juridique de l’internet scolaire, janvier 2004


    votre commentaire
  •    Vidéo Parthénon en 3D

    Périclès vidéo N°1, N°2 et N°3

     

     

    Les premiers habitants s'y installent en -3000 (peut-être même avant). C'était la ville haute (acro-polis par rapport aux différents quartiers qui se retrouvent à ses pieds (d'où le pluriel à Athènes). Elle sert de refuge à la population. Elle a alors un rôle de citadelle, protégée par une muraille.

    Vers le VIème av J.C. les premiers temples apparaissent et la fonction religieuse de l'Acropole s'affirme. En -556, c'est la première procession des Panathénées suivit d'une hécatombe (sacrifice de 100 bœufs). En -480, tout est détruit par les Perses. En -449, tout est reconstruit.

    C'est l’œuvre de Périclès (stratège entre -461 à -429) et  de Phidias (l'architecte).

    -Le Parthénon (-447 à -423 puis de -421 à -407))

    La rapidité de la construction à nécessité une forte main d’œuvre (lutte contre le chômage ?) 

    Les frais engagés sont très importants (trésor de Délos transféré en -454 à Athènes) 

    - Petit temple d'Athéna Niké

    - Les propylées avec en face la statue d'Athéna Promachos (haute de 16,40 mètres)

    - Au fond, à l'Ouest les autels d'Athéna et de Zeus.

    - Au Nord L'Erechthéion avec la tribune des cariatides.


     

    Montrer  les types d'ordres et les refaire sur le cahier

     

    2 Le Parthénon


    C'est le temple le plus élevé de l'Acropole d'Athènes. Il est dédié à Athéna Parthénos. Il est fait de marbre qui provient des carrières du mont Pentélique ( à quelques kilomètres au Nord-Ouest d'Athènes )

    A quel ordre appartient-il ? Dorique (néanmoins il n'est pas classique puisqu'il possède 8 colonnes en façade et non 6 comme d'habitude...)

    Autre originalité, l'axe des colonnes s'incline légèrement vers l'intérieur, tandis que les colonnes d'angle ont un diamètre légèrement supérieur aux autres, ce qui donne plus de stabilité à l'édifice.

    Il est entouré de 46 colonnes de 10,5 mètres de hauteur

    C'est nul comparé aux égyptiens (69,5 mètres sur 31 mètres de hauteur)

    A l'intérieur, à l'est (dans le naos)  il y a une statue d'Athéna faite en or et en ivoire (chryséléphantine ?), à l'ouest il y a la salle du trésor d'Athéna (les offrandes), celui de la cité et celui de la cité de Délos. 

     

    Décoration

    La Frise extérieure est composée de 92 métopes (guerre de Troie, les Amazone, les géants, les dieux, naissance d'Athéna sortie de la tête de Zeus, combat de Poséidon et d'Athéna pour Athènes)

    Faire dessin avec fronton, frise, chapiteau, fut de colonne et tambour.

    A l'intérieur, il y avait une frise de 160 mètres: La frise des Panathénées. Elle montre la gigantesque procession des Panathénées qui se rendait tous les 4 ans sur l'Acropole pour remettre à la gigantesque statue d'Athéna sa tunique (un peplos).(voir manuel page 81) Elle est maintenant au British Museum.

     

    Les fonctions

    Religieuse car on faisait des offrandes à Athéna (mais en fait c'est surtout à l'erechtéion)

    Politique: symbolique de la puissance d'Athènes, la frise représente toutes les classes sociales et glorifie la démocratie.

    Le bâtiment était utilisé par le gouvernement puisque les fonds publics d'Athènes et de la ligue y étaient conservés.

     

    Conclusion

    Le Parthénon fait partie du patrimoine architectural de toute la Grèce. On retrouve ce type de construction un peu partout en Grèce. 

     

    Il a des fonctions politiques (symbole de puissance, de solidarité des citoyens), religieuses (panathénées) 

     

     


    14 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique