•  

    Thème 2. - LA CITE DES ATHENIENS (Ve – IVe SIECLE) :

    CITOYENNETE ET DEMOCRATIE

    Pour télécharger le cours en version Notebook (pour TBi) cliquez sur l'image satellite.

     

    CONNAISSANCES

    L’unité de la cité des Athéniens a trois dimensions : religieuse, politique et militaire. Les habitants de la cité ont des statuts différents.

    Au Ve siècle les citoyens jouissent de droits et de devoirs qui fondent la démocratie athénienne.

    DEMARCHES

    L’étude est conduite à partir de la fête des Panathénées, et d’exemples au choix :- de l’engagement militaire d’un citoyen (hoplite à Marathon, marin à Salamine…) ; - d’un débat à l’Ecclesia (pendant la guerre du Péloponnèse par exemple…).

    CAPACITES

    Connaître et utiliser les repères suivants - L’Attique, territoire de la cité - Périclès, Ve siècle av. J.-C.

    Raconter - Un épisode des guerres médiques (Marathon ou Salamine) - La fête des Panathénées en expliquant son rôle civique et religieux

    Raconter et expliquer - Un débat à l’Ecclesia

    Caractériser - Le statut des citoyens, des femmes et des esclaves

    Reconnaître - Les lieux et les monuments de la cité

    Introduction

    La ville porte le nom de celle qui lui fit le cadeau le plus bénéfique (l'olivier contre le cheval blanc de Poséidon). Athènes est une ville si importante qu'elle symbolise aujourd'hui à elle seule la Grèce; mais dans son histoire elle a eu aussi des concurrentes... 

    PARTIE I: PRESENTATION DE LA CITE ( 1 heure)

     

    A Athènes à l'époque archaïque (-VIIIème à -VIème)

    C'est une ville de l'Attique (voir carte). Cette cité s'est développée autour  de son acropole (comme beaucoup d'autres cités grecques) Elle a d'abord été gouvernée par des rois, puis par des grands propriétaires. Comme Sparte, elle possède un régime aristocratique. Beaucoup de paysans s'appauvrissent et menacent alors d'être vendus comme esclaves pour solder leurs dettes. Viennent alors les premières réformes...

    B Les premières réformes 

    Solon et Pisistrate (au VIème siècle av JC) réalisent des réformes sur la monnaie (on ne peut plus être vendu comme esclave à cause de dettes). La ville est embellie (grâce à l'argent des guerres, on le verra demain). On construit alors le Parthénon.

    C Le plan d'Athènes  

    Chaque partie de la ville à une fonction qui lui est propre:

     

     

    1. L'Acropole

    2. Théâtre de Dionysos

    3. L'Odéon de Périclès

    4. L'Odéon d'Hérode Atticus

    5. La Pnyx

    6. L'Aréopage


    7. L'Agora Antique

    8. L'Agora Romaine

    9. La Bibliothèque d'Hadrien

    10. Le Temple de Zeus Olympien

    11. Monument de Philopappos

    12. La muraille d'Athènes Ancienne


     

    Maquette d'Athènes dans l'antiquité 

    (IIe siècle ap. J.-C.) 

    (I. Travlos)

    Athènes - Centre d'Etudes de l'Acropole

     

    - Une fonction religieuse avec l'acropole

    - Une fonction politique, c'est la Pnyx

     

       

     

    Le bouléteurion


       

    La Tholos des prytanes ou prytanée.

    - Une fonction commerciale et de loisirs, c'est l'Agora. La voie sacrée relie l'Agora à l'Acropole. La route qui part vers le Sud-Ouest mène au port d'Athènes: Le Pirée.

    Source image: Lycée de Vienne Sant-Romain en GAl (69)

     

    Conclusion

    La ville est prête pour des réformes importantes... Et à la capacité de soutenir une armée puissante face au danger Perse qui s'annonce... 

     Source: http://socrates.clarke.edu/ 

     

    La chouette d'Athéna 

     

    On a vu que Athènes était une ville riche et forte. On va voir maintenant ensemble ce qui fait sa puissance

     

    PARTIE II: LA PUISSANCE D'ATHENES

     

     Athènes paraît bien faible face à l'Empire Perse

    Qu'est-ce qui caractérise la puissance d'une cité ?

    A Militaire 

     

    Il va y avoir deux conflits majeurs: Les guerres contres les Perses (dites médiques) et entre Grecs (la guerre du Péloponnèse).

     

    1- Les guerres médiques (-490 -479)

    La situation avant la guerre. Les Perses contrôlent les cités grecques d'Asie Mineure (ils ont un Empire qui va de l'Inde à la mer Egée (montrer sur une carte). Les Grecs paraissent tout petits à côté ! Au Vème siècle il décide alors d'attaquer Athènes (qui à soutenu la rebellions de cité d'Asie mineure en -499). Les deux guerres dites médiques (de "mèdes" ou perses) vont opposer les Perses aux Grecs.

     

    La première guerre médique 

    En - 490 les Perses sont repoussés à Marathon, le messager qui doit annoncer la nouvelle meurt en arrivant à Athènes.  

     

      

    Ils débarquent dans une plaine et sont repoussés par les hoplites 

     

    Le système de phalange

     

    La deuxième guerre médique

    - Les préparatifs

    - La bataille

    En - 480 les Perses incendient Athènes avec 150 000 hommes débarqués (malgré le sacrifice du Spartiate Léonidas et de 300 spartiates aux Thermopyles)) mais leur flotte est coulée par les trières  grecques.

    Voir la reconstitution d'une bataille entre trières:

     

     

    En - 479 l'armée Perses est battue définitivement à Platées. Les Perses quittent alors la Grèce et les cités d'Asie mineure.  

     

    Conclusion

    Cela renforce les Grecs dans l'idée qu'ils appartiennent à une même civilisation et qu'il faut qu'ils défendent leur liberté. Mais les cités vont bientôt s'entredéchirer entre-elles. Le problème, c'est que Athènes à tendance à s'approprier les trésors de guerre. Ces trésor appartenaient à une ligue . La ligue de Délos dont Athènes avait la tête. Athènes domine ainsi la Mer Egée. 

     

    2- Les guerres du Péloponnèse (431-404):

    Les cités se regroupent derrière Sparte contre Athènes. Car Athènes profite de sa suprématie sur mer pour extorquer de l'argent aux autres cités grecques: c'est la ligue de Délos (crée en -477).

    La flotte Athénienne est coulée en 405, Athènes est assiégée et capitule. C'est la fin de la ligue de Délos et de la domination athénienne

    Mais, même si l'influence militaire d'Athènes est en chute, son influence culturelle est toujours dominante. 

    Conclusion

    Pendant une vingtaine d'année, les Grecs sont unis contre l'invasion perse qu'ils réussissent à repousser. Victorieuses, les cités se déchirent ensuite entre elles.

    La Grèce du IVème siècle est alors dominée par Sparte puis par Thèbes. Les conséquences des guerres sont graves. Les cités sont affaiblies.

     

    Le trésor de la ligue de Délos leur a permit ainsi d'embellir leur ville

     

    B Culturelle

    Etude du Parthénon

    1: L'Acropole d'Athènes 

       Vidéo Parthénon en 3D

    Périclès vidéo N°1, N°2 et N°3

     

     

     

     

     

     

     

    Les premiers habitants s'y installent en -3000 (peut-être même avant). C'était la ville haute (acro-polis par rapport aux différents quartiers qui se retrouvent à ses pieds (d'où le pluriel à Athènes). Elle sert de refuge à la population. Elle a alors un rôle de citadelle, protégée par une muraille.

    Vers le VIème av J.C. les premiers temples apparaissent et la fonction religieuse de l'Acropole s'affirme. En -556, c'est la première procession des Panathénées suivit d'une hécatombe (sacrifice de 100 bœufs). En -480, tout est détruit par les Perses. En -449, tout est reconstruit.

    C'est l’œuvre de Périclès (stratège entre -461 à -429) et  de Phidias (l'architecte).

    -Le Parthénon (-447 à -423 puis de -421 à -407))

    La rapidité de la construction à nécessité une forte main d’œuvre (lutte contre le chômage ?) 

    Les frais engagés sont très importants (trésor de Délos transféré en -454 à Athènes) 

    - Petit temple d'Athéna Niké

    - Les propylées avec en face la statue d'Athéna Promachos (haute de 16,40 mètres)

    - Au fond, à l'Ouest les autels d'Athéna et de Zeus.

    - Au Nord L'Erechthéion avec la tribune des cariatides.

     

    Montrer  les types d'ordres et les refaire sur le cahier

     

    2 Le Parthénon

    C'est le temple le plus élevé de l'Acropole d'Athènes. Il est dédié à Athéna Parthénos. Il est fait de marbre qui provient des carrières du mont Pentélique ( à quelques kilomètres au Nord-Ouest d'Athènes )

    A quel ordre appartient-il ? Dorique (néanmoins il n'est pas classique puisqu'il possède 8 colonnes en façade et non 6 comme d'habitude...)

    Autre originalité, l'axe des colonnes s'incline légèrement vers l'intérieur, tandis que les colonnes d'angle ont un diamètre légèrement supérieur aux autres, ce qui donne plus de stabilité à l'édifice.

    Il est entouré de 46 colonnes de 10,5 mètres de hauteur

    C'est nul comparé aux égyptiens (69,5 mètres sur 31 mètres de hauteur)

    A l'intérieur, à l'est (dans le naos)  il y a une statue d'Athéna faite en or et en ivoire (chryséléphantine ?), à l'ouest il y a la salle du trésor d'Athéna (les offrandes), celui de la cité et celui de la cité de Délos. 

     

    Décoration

    La Frise extérieure est composée de 92 métopes (guerre de Troie, les Amazone, les géants, les dieux, naissance d'Athéna sortie de la tête de Zeus, combat de Poséidon et d'Athéna pour Athènes)

    Faire dessin avec fronton, frise, chapiteau, fut de colonne et tambour.

    A l'intérieur, il y avait une frise de 160 mètres: La frise des Panathénées. Elle montre la gigantesque procession des Panathénées qui se rendait tous les 4 ans sur l'Acropole pour remettre à la gigantesque statue d'Athéna sa tunique (un peplos).(voir manuel page 81) Elle est maintenant au British Museum.

     

    Les fonctions

    Religieuse car on faisait des offrandes à Athéna (mais en fait c'est surtout à l'erechtéion)

    Politique: symbolique de la puissance d'Athènes, la frise représente toutes les classes sociales et glorifie la démocratie.

    Le bâtiment était utilisé par le gouvernement puisque les fonds publics d'Athènes et de la ligue y étaient conservés.

     

    Conclusion

    Le Parthénon fait partie du patrimoine architectural de toute la Grèce. On retrouve ce type de construction un peu partout en Grèce. Montrer Photos.

     

    Il a des fonctions politiques (symbole de puissance, de solidarité des citoyens)

                              religieuses (panathénées) 

     

     

    PARTIE III: LE REGIME DEMOCRATIQUE ATHENIEN

    A Son invention

    Par Clisthène en -508 (après la chute de Pisistrate en 510).

    Clisthène, membre d’une famille aristocratique, fait adopter une série de mesures fondées sur des principes démocratiques, qui donnent un cadre aux institutions athéniennes des Ve et IVe siècles av. J.-C. et font de lui le véritable « père » de la démocratie. Les quatre tribus initiales sont élargies à dix, constituées sur la base d’une division géographique de l’Attique, ce qui introduit une plus grande égalité entre les citoyens puisque c’est désormais leur lieu de résidence et non plus leur fortune qui leur donne accès à la vie publique, chaque tribu envoyant 50 représentants à la boulê, devenue Conseil des Cinq-Cents

     

    Découpage par Clisthène 

    B Fonctionnement

     

     

     

    Sont exclus du vote:

    -les femmes et les enfants de citoyens (70 000 à 110 000).  Lire texte

    -Les métèques et leur famille (25 000 à 40 000) (libres mais pas de droits politiques) Lire texte

    -Les esclaves (80 000 à 110 000). Beaucoup de personnes ne votent pas ! Lire texte

    Les votants

    -35 000 à 45 000 hommes qui élisent: Ils ont fait un service militaire de 2 ans (de 18 à 20 ans).

    Tous les citoyens ont les mêmes droits; les lois sont préparées par la boulè, un conseil de 500 citoyens tirés au sort. Elles seront ensuite votées par l'ecclesia (l'assemblée du peuple).

    - 10 stratèges (commandent l'armée et appliquent les lois)

    - Le conseil (ou boulé)

    - L'Heliée (tribunal) de 6000 juges.

    A la différence des autres cités (comme Sparte), c'est l'assemblée des citoyens qui possède l'essentiel du pouvoir depuis les réformes de Clisthène. Le peuple (Demos) gouverne prend lui-même les décisions qui le concernent.

    C Intérêt et déroulement

    Les instruments de la démocratie:

     

    Jetons des juges

    Horloge hydraulique

       

    Ostrakon, issu d'un vote d'ostracisme, 

    portant le nom de Thémistocle

    (480-472 av. J.C.) dim. max. : 0,10m   

    Conclusion

    A la fin du VIème siècle les Athéniens inventent un système politique nouveau, la démocratie. Elle ne peut fonctionner sans les esclaves qui travaillent tandis que les citoyens vont à l'ecclesia. sans les autres cités soumises de la ligue de Délos.

     

          

    Liens:

    Lycée de Vienne Sant-Romain en GAl (69)

    The Last days of socrates


    18 commentaires
  •  

    Thème 1 - LA CHINE DES HAN À SON APOGEE

    CONNAISSANCES

    A son apogée, sous le règne de l’empereur Wu (140 – 87 av. J.-C.), la Chine des Han connaît une brillante civilisation. La route de la soie permet un commerce régulier entre Rome et la Chine à partir du IIe siècle av. J.-C.

    DEMARCHES

    Étude au choix d’un ou deux aspects de quelques aspects de la civilisation chinoise sous ce règne (ouverture de la route de la soie, prolongement de la grande muraille, recrutement des fonctionnaires, floraison artistique et technique).

    CAPACITES

    Connaître et utiliser les repères suivantsLa Chine des Han, 206 av. J.-C. – 220La Chine des Han à son apogée sur une carte de l’Asie Décrire un ou deux exemples de la civilisation de la Chine de Han (une oeuvre d’art, une invention…)

     

     

     

     

    I.    A l’origine de la Route de la Soie

     

               
       
         
     
         
     

     

     

     

     

    Zhang Qian

    Jeune officier de la garde du palais,  il a dans les mains le permis remis par l’empereur pour son expédition en Asie centrale. 99 hommes l’accompagnent, des officiers et des soldats.

     

    L’empereur Wudi (140 à 87 avant J.-C.)

    Vers 140 avant J.-C., il envoie Zhang Qian  auprès des Yuezhi, afin de nouer une alliance contre le puissant  peuple nomade des Xiongnu qui harcèle l’empire chinois au Nord.

     

     

     

     

     

    Peinture murale, grotte n°323 de Mogao, province du Gansu, vers 705-713 après J.-C.

     

    Mais le général Zhang Qian est capturé par les Xiongnu et devient leur esclave. 

    Au bout de 10 ans, il s’enfuit. Il séjourne alors dans le royaume du Ferghana dont il découvre les « chevaux célestes », puis se rend chez les Yuezhi avec lesquels il ne réussit pas à nouer d’alliance. De retour en Chine, il raconte à l’empereur ses découvertes. Wudi décide de le

    renvoyer en mission afin d’établir des relations commerciales avec les peuples de l’Ouest.

     

    Doc. 1  L’empereur Wudi à la recherche d’une alliance militaire

     

    1)      Souligne en bleu les différents personnages et leur fonction.

    2)      Entoure en rouge les raisons pour lesquelles l’empereur envoie l’ambassadeur vers l’ouest.

    3)      Entoure en bleu la date de départ de l’ambassadeur et la durée de son voyage.

    4)      Souligne en vert les peuples rencontrés par l’ambassadeur chinois.

    5)      Encadre en vert ce que découvre l’ambassadeur.

    6)      Souligne en rouge la décision de l’empereur.

    7)      A l’aide des informations que tu viens de trouver, complète le tableau :

     

    Où ?

     

     

    Quand ?

     

     

    Qui ?

     

     

    Pourquoi ?

     

     

    Que se passe-t-il ?

     

     

    Quelles sont les conséquences ?

     

     

     

    8)      A l’aide des informations du tableau, raconte comment est née la Route de la Soie.

     

    1.  La Route de la Soie

     

    Expédition de Zhang Qian en Asie Centrale dépeinte sur une fresque de Dunhuang, grottes de Mogao, 618-712

     

     

     

    Doc.2  La Route de la Soie, à partir du IIème s. après J.C.

     

    1)      Quel continent la Route de la Soie traverse-t-elle ?

    2)      A l’est, d’où la Route de la Soie part-elle ?

    3)      Quel monde rejoint-elle l’ouest ?

    4)      Quelles sont les marchandises qui sont d’abord échangées le long de cette voie ?

    1.  Les premiers échanges  

     

     

    Doc.3 Les chevaux du Ferghana, Ier et IIIème siècles après J.-C. (Terre cuite, musée Guimet)

     

    Les chevaux, clef de la puissance militaire, ont permis à l’empereur Wudi de renforcer son armée pour lutter contre les peuples envahisseurs.  

     

    1)      D’où viennent les chevaux de l’armée des Hans ?

    2)      Pourquoi les Hans les ont-ils importés ?

     

    a) Robe en soie, dynastie des Han de l’Ouest, vers 168 avant J.-C.

     

    Nourris de feuilles de mûrier, les vers à soie sécrètent un fil très fin qu’ils enroulent en cocon. Celui-ci est jeté dans de l’eau bouillante et transformé en filaments qui sont ensuite dévidés et tissés. Dans la Chine des Hans, la soie est un produit de grande valeur dont la fabrication est un secret : le révéler entraîne la peine de mort.

     

    b)      La soie, vue de Rome

    Les premiers hommes qu’on connaisse (en ce pays) sont les Sères1, célèbres par la laine de leurs forêts. Ils détachent le duvet blanc des feuilles en l’arrosant d’eau ; puis nos femmes exécutent le double travail de dévider les fils et de les tisser. C’est avec un travail si compliqué, c’est dans des contrées si lointaines qu’on obtient ce qui permettra à une matrone de se montrer en public avec une étoffe transparente.

    Pline l’Ancien, Histoire naturelle, 77 après J.-C.

    1 Sères : nom donné par les Romains aux Chinois

     

    Doc.4 La soie, une invention chinoise.

    (doc.a)

    1)      Comment obtient-on un fil de soie ?

    2)      Que risque un Chinois de l’empire des Han s’il révèle ce secret ?

    (doc.b)

    3)      Relève dans le texte les mots utilisés par les Romains pour parler de la soie. En connaissent-ils le secret de fabrication ?

    4)      Comment est le vêtement fait dans de la soie ?

     

    Le document élève est disponible au format doc. et au format pdf..

     

    Chronologie

    Histoire et événements
     206 av. J.-C.   Prise de Xianyang par Liu Bang
     202 av. J.-C.   Proclamation de la Dynastie
     202 av. J.-C.   Battle de Gaixia; début de la domination Han sur la Chine
     923   Interruption de pouvoir Han par la dynastie Xin
     220   Déposition de Han Xiandi par Cao Pi

     

     

     

     

     

     

     

    Progrès des sciences et des techniques

    • Agriculture : sous les Han occidentaux, les socs d’araire en fonte, apparus sous les royaumes combattants, devinrent largement disponibles. La traction animale se développe. Les systèmes d’irrigation sont étendus dès le règne de Gaozu, et le système de rotation des cultures amélioré.
    • La première représentation connue d’un gouvernail est un modèle de bateau découvert dans une tombe chinoise du Ier siècle av. J.-C.
    • Améliorant les techniques élaborées sous les Han occidentaux, Cai Lun détermine en 105 le processus de fabrication d’un papier performant, le premier au monde.
    • Zhang Heng invente le sismographe (132) et l’odomètre et conçoit le premier globe céleste rotatif chinois.
    • En -104, est promulgué le calendrier Taichu (太初), premier véritable calendrier chinois.
    • Progrès médicaux sous les Han orientaux avec Zhang Zhongjing et Hua Tuo, à qui l'on doit entre autres la première anesthésie générale.
    • Encyclopédies : sous les Han occidentaux, le Livre des monts et des mers (shanhǎijing 山海經), débuté à l’époque des Royaumes combattants, est achevé et édité. Rédaction du Huainanzi.
    • Ouvrages historiques : sous les Han occidentaux, rédaction des Mémoires historiques de Sima Qian, chronique détaillée depuis les temps légendaires des empereurs Xia jusqu’au règne de Wudi, contemporain de l’historien. Sous les Han orientaux, Ban Gu rédige l’essentiel des Annales des Han, histoire des Han occidentaux et modèle des annales officielles des dynasties ultérieures. Entamé par son père Ban Biao (班彪), l’ouvrage sera achevé par sa sœur Ban Zhao (班昭). Fan Ye rédigera le Livre des Han postérieurs.

    7 commentaires
  • Chapitre 2 : Le monde Grec

    (page 30)

    Partie 2 La civilisation Grecque

    Chapitre 1 : Aux fondements de la Grèce

    Chapitre 2 : La cité des Athéniens

    Chapitre 3 : La Grèce des savants.

     

    Chapitre 1 : Aux fondements de la Grèce

     

    Introduction :

    La Grèce se situe au Sud-Est de l’Europe. La civilisation Grecque a existé de -800 à -200 environ.

    I Etude de cas : Massilia

    A La fondation d’une cité Grecque.

    Une cité c’est une ville Grecque et la campagne autour.

    Voir manuel page 33.

    A partir de-700 les Grecs colonisent le pourtour de la Mer Méditerranée. Les habitants de Phocée (Métropole) créent la colonie de Massilia

    Questions de la page 33.

    Les Phocéens rencontrent le chef de la tribu gauloise des segobriges. Le roi gaulois donne une terre pour fonder la colonie.

    Malgré les jalousies, les Grecs dominent de plus en plus la région et fondent d’autres colonies (Nikaia ->Nice, Agathé -> Agde).

    Les Grecs vont influencer le mode de vie (olivier, vigne…)

    B  La cité

    On retrouve certains monuments dans toutes les cités grecques.

    (voir doc 5 page 33)

    Loisirs :

    • Théâtre : Cela permet de se distraire mais cela permet aussi au chef de se faire entendre de tous.
    • Stade : Permet de faire des épreuves sportives
    • Agora : c’est un lieu de rencontre, d’échange, de commerce. C’est une place.

    Economie :

    • Le port : Permet d’échanger avec la métropole. L’agora sert aussi de lieu de vente.

    Religieux :

    • C’est une religion polythéiste* (avec plusieurs dieux).
    • On crée un temple pour héberger les dieux fondateur de la ville. Cela permet de remercier les dieux de leur protection. On peut même donner le nom du dieu  à la ville (Ex : Athéna ->Athènes)

    2 commentaires
  • <xml><w:worddocument><w:compatibility><w:breakwrappedtables>
     
     MON ESPACE PROCHE : <o:p></o:p>
    </w:breakwrappedtables></w:compatibility></w:worddocument></xml>

    <xml><w:worddocument><w:compatibility><w:breakwrappedtables> </w:breakwrappedtables></w:compatibility></w:worddocument></xml>

    PAYSAGES ET TERRITOIRE<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>CONNAISSANCES<o:p></o:p>

    Lecture des paysages quotidiens et découverte du territoire<o:p></o:p> proche : lieux, quartiers, réseaux de transports…<o:p></o:p>

    Cet espace proche est situé à différentes échelles : régionale,<o:p></o:p> nationale et mondiale.<o:p></o:p>

    DÉMARCHES<o:p></o:p>

    Il est souhaitable de conduire cette étude à partir d’une sortie sur le<o:p></o:p> terrain.<o:p></o:p> Cette étude amène les élèves à manipuler des documents du<o:p></o:p> quotidien : plan du quartier et de la ville, plan des réseaux de<o:p></o:p> transports, carte touristique, un système d’information géographique<o:p></o:p> (SIG) d’usage courant…<o:p></o:p>

    La réalisation de croquis simples permet de rendre compte du<o:p></o:p> paysage et/ou de l’organisation du territoire local.<o:p></o:p>

    Les élèves utilisent pour se situer : le globe, un SIG, différents<o:p></o:p> planisphères (le monde vu d’Europe, d’Amérique, de l’hémisphère sud<o:p></o:p> etc.) et se réfèrent aux points cardinaux et aux grands repères<o:p></o:p> géographiques.<o:p></o:p>

    CAPACITÉS<o:p></o:p>

    Localiser<o:p></o:p> Son espace proche dans sa région et en France<o:p></o:p>. La France sur différents planisphères et à l’aide d’un globe virtuel<o:p></o:p>. Les continents et les océans sur différents planisphères<o:p></o:p>

    Se situer dans l’espace à différentes échelles en utilisant les points cardinaux et les grands repères géographiques<o:p></o:p>

    Décrire :<o:p></o:p>

    − le paysage local et ses différentes composantes<o:p></o:p>

    − un itinéraire en faisant intervenir les notions de distance et de temps de parcours<o:p></o:p>

    Réaliser un croquis simple pour représenter les paysages proches et/ou l’organisation du territoire local<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Pour télécharger le logiciel Smart Notebook pour tableau blanc interactif (TBI),http://my-ict.wikispaces.com/file/view/smart_notebook_icon.png/272636478/43x43/smart_notebook_icon.png

    Clé d'activation:
    Fournie par le collège

     

    Pour télécharger le cours, cliquez sur l'icone

     

    http://my-ict.wikispaces.com/file/view/smart_notebook_icon.png/272636478/43x43/smart_notebook_icon.png

    <o:p></o:p>

    I La ville de Beaugency dans son territoire<o:p></o:p>

    A : Histoire du développement de la ville.<o:p></o:p>

    Beaugency était une ville importante au Moyen-âge.<o:p></o:p>

    - Donjon (Tour César) XIème<o:p></o:p>

    - Eglise St Etienne XIème

    <o:p></o:p>

    - Abbaye

    <o:p></o:p>

    - Le Pont (à partir du XIVème)

    <o:p></o:p>

    - La maison des templiers (XIIème)

    <o:p></o:p>

    - Les remparts.

    <o:p></o:p>

    Elle garde son importance à la Renaissance

    <o:p></o:p>

    - Hôtel de ville<o:p></o:p>

    -Tour St Firmin. (période moderne)

    <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p><o:p></o:p>

    La ville a perdu de son importance au moment des guerres de religion (XVIème)<o:p></o:p>

    B : Le développement récent (XIXème XXème)<o:p></o:p>

    La ville se développe à nouveau au XIXème siècle avec l’arrivée du train. Beaugency devient une ville importante du Loiret mais une ville peu importante au niveau régional et national.<o:p></o:p>

    C : Le développement futur<o:p></o:p>

    Aujourd’hui Beaugency se développe sur ses avantages :<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p><o:p></o:p>

    - La proximité de Paris (Autoroute, Train, route)<o:p></o:p>

    -  La Loire

    <o:p></o:p>

    -  Le Patrimoine

    <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p></o:p>

    Le principal atout de Beaugency c’est son patrimoine touristique.<o:p></o:p>

    o    Nouvelles habitations le long de la RN152.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p></o:p>

    II Beaugency à plus grande échelle.   <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p><o:p></o:p>

    A Au niveau du département.<o:p></o:p>

    Plus l’échelle est petite, plus on se rapproche.<o:p></o:p>

    Au niveau départemental, Beaugency est excentrée (comme Orléans, la préfecture). Elle est favorisée par la présence des grands axes de communication (fleuve, RN152, A10, Chemin de fer).<o:p></o:p>

    Beaugency est situé entre la Beauce et la Sologne.<o:p></o:p>

    B Au niveau régional<o:p></o:p>

    Beaugency est au centre de la région Centre. Cette région se caractérise par certains secteurs dynamiques :<o:p></o:p>

    -      Agriculture (Beauce)<o:p></o:p>

    -      Production électrique (Loire)

    <o:p></o:p>

    -      Chimie.

    <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p></o:p>

    C au niveau national<o:p></o:p>

    Beaugency est peu connue au niveau national. C’est une petite ville (de la taille de Guingamp). On doit faire référence à des villes plus importantes pour la situer (ex : Entre Blois et Orléans).<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p><o:p></o:p>

     

     

    III Le monde.<o:p></o:p>

    Voir carte des grands repères spatiaux.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p><o:p></o:p>

    Conclusion finale<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p><o:p></o:p>

    Il est très important de savoir se situer sur le globe. Beaugency appartient à un continent « développé », c'est-à-dire que les moyens de localisation sont importants (GPS, Internet etc.) Il faut pourtant savoir se situer avec des moyens plus rudimentaires (soleil, boussole…)<o:p></o:p>

    Beaugency a eu le même développement que de nombreuses villes occidentales (le long d’un fleuve pour l’eau douce et les moyens de transport.)

     

    Un petit tour d'horizon de la ville, histoire de voir son évolution et de se rendre compte à quel point elle est belle.


    XVIIIème


    Histoire de retrouver la ville dans son contexte initial....

    A noter le pont (évidemment) la tour César, le couvent des ursulines, l'abbaye, .la tour du diable et l'église (et son clocher ) de Saint Firmin. Il ne reste que le clocher...
    La ville qui déborde déjà de ses remparts pour se rapprocher dangereusement de la Loire.
    Le grand mail à un air de campagne.



    1840, Turner


    Le peintre William Turner fit plusieurs voyages ayant la Loire pour thème entre 1826 et 1840, il nous a laissé plusieurs représentations de Beaugency





    1856
    Le pont voit l'apparition d'une architecture métallique à la mode à l'époque. Il permettait surtout aux  inexplosibles de franchir le pont. Un massacre inutile car l'arrivée du train remettra en cause le trafic passager sur la Loire.











    1893

    Une vision romantique de la ville












    Place  du martroi au début du XXème siècle, prise sur l'excellent site
    : http://www.beaugen.net/




    L'hôtel de ville

    Façade renaissance, qui raconte elle aussi une histoire tourmentée

    En 1562, la ville est prise et pillée par les protestants.

    La nouvelle du massacre de la Saint-Barthélemy atteint Beaugency le 24 août, et le massacre des protestants s’y répète.



     

    Le château

    La construction de cet édifice a été entreprise par le Bâtard d'Orléans, comte de Longueville et de Dunois, dans la seconde moitié du XVe siècle. Bâti sur les ruines d'un château médiéval des Sires de Beaugency, il possède une remarquable charpente du XVe siècle. Sa tour César, donjon carré, domine la Loire. Le beau Dunois y vécu dix-sept ans à partir de 1440 avant de s'installer à Châteaudun. Il a été un fidèle compagnon d'armes de Jeanne d'Arc.

    Resté dans sa descendance jusqu'à la Révolution, le château connaît alors certaines transformations. Au XVIe siècle, ses descendants agrandissent l'édifice. Ainsi, Jean Cardinal de Longueville fit construire l'aile Renaissance, l'escalier à vis et les fresques de l'oratoire. Confisqué, l'édifice est ensuite vendu comme bien national. Il servira de Dépôt de mendicité en 1840. Le château Dunois de Beaugency est classé monument historique en 1926.

    Il appartient aujourd'hui au Conseil général du Loiret qui en a confié la gestion à la ville de Beaugency. Depuis 1927, il abrite le musée des arts et traditions de l'Orléanais. Le château de Beaugency accueillit le roi Louis VII le Jeune qui fit annuler, en 1152, son mariage avec Aliénor d'Aquitaine. Cette sentence fut l'une des causes de la guerre de Cent ans. ..


    La tour "césar"... En fait, le donjon du château.

    http://www.pierre-alglave.com/web/assets/mxgalleries/943/p1040062-beaugency.jpg

    Daté de la fin du XIème siècle, il est du type de ceux construits dans l'ouest de la France de 994 à 1220 (Langeais Indre-et-Loire à 24 km de Tours) et Dourdan dans l'Essonne au sud de Paris). Haut de 35 mètres, il était composé de quatre étages. Demeure seigneuriale, il était aussi le dernier retranchement défensif de la ville

    La tour de l'ancienne église Saint Firmin

    http://www.chateaux-valdeloire.com/Image2/Centre/Beaugency_place_st_firmin.jpg
    Une importante église paroissiale de Beaugency était Saint-Firmin dont la nef s'est effondrée au XIXe siècle mais dont il reste le clocher typique qui donne la silhouette caractéristique de la ville. Ce clocher renferme un carillon qui joue trois fois par jour l'air du Carillon de Vendôme. Cette chanson dont on ne connait plus qu'une strophe remonte à la période la plus noire de la Guerre de Cent ans où le royaume de France était réduit à la dimension d'un mouchoir de poche, et c'est certainement « la » chanson française la plus ancienne connue actuellement.
    L'église Saint-Firmin a été vendue et démantelée pendant la Révolution. Seul persiste son clocher racheté par les paroissiens. Il fut construit vers 1530 avec l'aide du Cardinal de Longueville, petit-fils de Jean, comte de Dunois, chevalier et compagnon de Jeanne d'Arc, bâtard de Louis 1er, frère du Roi de France.  L'encadrement de son porche date de 1548.

    La légende rapporte que Simon Ier de Beaugency (vers l'an 850) était atteint d'une maladie très grave, qu'il allait mourir lorsqu'un matin, il sentit une odeur douce et agréable qui s'était répandue dans la ville et, qu'à l'instant, il fut guéri. Quelques jours plus tard, il apprit que le jour même de sa guérison « miraculeuse » le clergé d'Amiens avait trouvé les restes de saint Firmin et que, à cette occasion, une odeur douce et agréable s'était répandue sur Amiens. Simon fut convaincu que sa guérison était liée à la découverte des restes de Saint Firmin.

    Simon Ier fit don de sa seigneurie au clergé d'Amiens qui le laissa en gérance à ses descendants à la condition que le sire de Beaugency vienne rendre hommage à Amiens chaque année et verse une « Maille d'or » (pièce d'or) destinée à financer des étudiants d'Amiens. Si le sire de Beaugency ne versait pas la « Maille d'Or », les étudiants d'Amiens étaient en droit de venir à Beaugency pour la réclamer en se faisant d'ailleurs loger et nourrir aux frais de la ville jusqu'à ce que cette fameuse « Maille d'or » fut versée. L'une des rues principales de Beaugency s'appelle Rue de la Maille d'Or.


    L'abbaye


    Le lieu du concile qui décida l'annulation du mariage entre Louis VII et Aliénor d'Aquitaine.
    Le choeur et le chevet ont un style remarquable de pureté et de simplicité. La multiplicité des sujets de ses chapiteaux en fait, après Saint-Benoit sur Loire, (abbaye de Fleury) l'un des joyaux romans de la vallée de la Loire.

    Dix huit mois plus tard, elle épousera le duc de Normandie, Henri, qui devint roi d'Angleterre en 1154. En 1568 au cours des guerres de religion, l'abbaye sera incendiée, puis relevée au milieu du XVIIe siècle par les chanoines de Sainte-Geneviève qui se substituèrent à ceux de Saint-Augustin

     

     



    Les bâtiments du couvent (XVIIe siècle) sont devenus un hôtel-restaurant et une école. Depuis la Révolution de 1789, l'abbatiale est l'église de la paroisse Notre Dame.

     
    Le couvent des Ursulines

    Photo issue du site: http://www.beaugen.net

    Le couvent des ursulines est un des plus anciens bâtiments de Beaugency. On passe souvent devant sans le remarquer. Et pour cause, il est plutôt intimidant de passer ses murs.

    Pourtant l'accueil qui y est fait est très chaleureux et les soeurs sont ravies de vous compter l'histoire de ce site.

    Cette compagnie est issue de Sainte Angèle:

    Angèle Merici : En Italie du Nord, Angèle Merici, née en 1474 à Desenzano, fonde le 25 novembre 1535, à Brescia, la «Compagnie de Sainte Ursule». Son but est d'aider des jeunes filles à servir Dieu, en consacrées, sans obligation de vœux, au milieu du monde paganisé de la Renaissance.
    En 1540, le 27 janvier : mort d'Angèle. Elle laisse à la Compagnie : sa Règle, ses Avis, son Testament, et surtout son exemple.



    Caractéristiques de cette compagnie :
    A une époque où, pour la femme, il n'y avait que deux voies « un mari ou des murailles » Angèle Merici ouvre toute large une autre porte : celle de la consécration vécue dans le monde, les Vierges restent dans leur famille, avec promesse ou voeu privé de Virginité : «puisqu'elles sont élues, vraies et virginales épouses de Jésus-Christ». L'entrée dans la Compagnie se fera «joyeusement et librement».
    La dignité de la femme : Angèle la place dans le gouvernement confié à des femmes.
    La « Règle authentique », a été dictée par Angèle en 1535, approuvée par l'Evêque de Brescia en 1536, puis par Bulle du Pape Paul III en 1544. Il en reste une copie manuscrite de 1546.
    Cette compagnie n'a pas de but spécifique : « Dieu vous a groupées pour servir la divine majesté ».

    Sainte Ursule comme nom pour les Ursulines
    C'est une vierge et martyre du VI ème siècle. Elle était très populaire au Moyen Age et à la Renaissance, Angèle l'a choisie comme patronne pour l'Institut qu'elle fondait, modèle du don de sa vie au Christ jusqu'à la mort et guide pour les jeunes filles qui l'accompagnaient...11000 dit la légende. Son culte est particulièrement conservé à Cologne, la Cathédrale serait sur le lieu présumé de leur martyr


    Historique (rapide) de la compagnie des Ursulines à Beaugency
    1629 fondation de la communauté des ursulines par 4 soeurs.
    1870-1871 : Occupation prussienne. Durs combats dans la région
    1910 hôpital militaire (en prévision du premier confli mondial ? Certaines soeur y croient dur comme fer. Et c'est vrai que la coïncidence est troublante. Le bâtiment est donc un hôpital couvent (voir image).
    1940: réquisition par les autorités
    1940-45 : Occupation allemande, bombardements : Église, pont, viaduc. Nombreux morts et blessés, 1/3 de la ville sinistré. La ville sera définitivement libérée en septembre 1944.

    Source d'une partie du texte :
    http://ursulines-ur.cef.fr/Evolution-du-titre-Ursulines

    Source de l'image ancienne couvent-hôpital :
    http://beaugen.net/pgs/couvhopw.htm


     

    Le pont

    Le pont comporte quelques arches gothiques, datées du début du XIVe siècle.

    Initialement il y avait deux ponts en continuité l'un de l'autre, un passage de l'un à l'autre se faisait par un pont-levis en bois à la hauteur d'une île sur la Loire. "L'île du Pont".

    Le pont "nord" côté rive droite faisant 11,5 mètres de large, le pont "sud" du côté de la Sologne ne faisant que neuf mètres de large. Le pont-levis représentait une protection pour les habitants de la ville.

    En 1505, une crue emmène "l'île du Pont" et le pont-levis.

    A cette époque la guerre de Cent ans est terminée, la protection de la ville devient moins nécessaire, le pont-levis est supprimé et deux arches à redent sont construites.

    En passant sur le pont on peut toujours constater la différence de largeur entre les anciens ponts "nord" et "sud".

    Le pont de pierre à Tours s'étant effondré, suite à une déchaussement des piles (pieux en bois sous les piles en pierres) une inspection des anciens ponts de la Loire a été entreprise de façon systématique. A cette occasion il a été découvert que le pont de Beaugency souffrait des mêmes maux que le pont de pierre à Tours et que des travaux étaient très urgents. La circulation sur le pont a été partiellement interrompue pendant plusieurs mois. Des travaux de consolidation des soubassements des piles ont été entrepris, des palplanches battues et bétonnées protègent maintenant les piles d'un déchaussement.

     

    Le pont de Beaugency sur la Loire
    Le pont de Beaugency sur la Loire
    Le pont de nuit

    Le pont de nuit.


    La maison des templiers

    La Maison des Templiers (XIIe siècle) possède d'intéressantes baies romanes. Elle est contemporaine du porche de l'église abbatiale. Ce bâtiment est le plus ancien édifice civil de la ville.
    Mais aussi  l'abbaye, l'église saint-Etienne, la rue du ravelin, la rue du pont, le ru....

    L'Eglise Saint Etienne


    L'Eglise Saint Etienne (photo ci contre) a été construite au XIème siècle sur un premier édifice du VIème siècle, elle dépendait de l'Abbaye de la Trinité de Vendome.


    La tour de l'horloge


    De belles maisons anciennes se situent rue de la Sirène et rue de l'Evéché.

    Les noms de Rue font revivre les Corporations médiévales:
    rues du Change,
    de la Cordonnerie,
    de la Boucherie,
    de la Poterie,
    de la Boulangerie,
    de la Porte aux Febvres,
    etc ...


    De nombreux Puits de Quartier subsistent dans les
    rue du Puits de l'Ange,
    du Puits Chaumont,
    du Puits Manu, ....


    Les remparts.


    6 commentaires
  •  

     

    Chapitre 2 : La civilisation Grecque

     

    Pour télécharger le cours en version Notebook (pour TBi) cliquez sur l'image satellite.

    (9 à 10 heures)<o:p></o:p>

    <o:p> Carte évolutive de la Grèce Antique
    </o:p>
    <o:p></o:p><o:p></o:p>

    ( environ 25% du temps consacré à l’histoire)

     

     

    Thème 1 : Au fondement de la Grèce :

    Cités, mythes, panhellenisme


     ( 4 heures)

    Programme officiel

    CONNAISSANCES

    Les foyers de la civilisation grecque aux VIIIe - VIIe siècle sont identifiés (cités, colonisation).

    L’Iliade et l’Odyssée témoignent de l’univers mental des Grecs (mythes, héros et dieux).

    Les sanctuaires panhelléniques montrent l’unité culturelle du monde> grec au Ve siècle.

    DEMARCHES

    La carte de la Méditerranée grecque est mise en relation avec des<o:p></o:p> images et monuments significatifs (trières, temples de Sicile…).

    On présente la cité-État et la colonisation à partir d’un exemple  librement choisi.

    L’étude est conduite à partir d’extraits de l’Iliade et de l’Odyssée et de représentations grecques : céramiques, sculptures...

    L’étude est conduite au choix à partir du site de Delphes ou de l’évocation des Jeux olympiques.

    CAPACITES

    Connaître et utiliser les repères suivants

    - Le monde grec sur une carte du bassin méditerranéen aux VIIIe - VIIe siècle av. J.-C.

    - Homère, VIIIe siècle av. J.-C.

    Raconter

    - La fondation d’une cité

    - Un mythe grec

    Raconter un épisode des jeux olympiques ou décrire le sanctuaire de Delphes en expliquant leur fonction religieuse

    Introduction

    Une grande civilisation, comme les égyptiens. Mais cette civilisation et plus proche de nous et à laissé plus de traces dans notre culture.

    PARTIE I: LES ORIGINES

    A Où ?


    Au sud-est de l'Europe. Un monde plein de montagnes (80 %)  et de petites criques littorales.  Le sommet le plus haut de la Grèce est le mont Olympe avec 2917 mètres. Il n'existe qu'une grande plaine: la Thessalie. Il y a plein de petites régions divisées par les montagnes (Laconie, Béotie, Attique). La mer pénètre largement à l'intérieur des terres. Aucun endroit n'est à plus de 90 km  de la mer. Le Grec est donc, par nature, un bon marin. Il est facile en mer Égée de naviguer d'une île à l'autre, sans jamais perdre de vue la terre ferme. Pour les Grecs, la mer (thalassa) est aussi un passage (pontos). Du coup: Pont Euxin est l'autre nom de la Mer Noire. Les premiers grecs ont ainsi pu coloniser la Grèce d'Europe, des îles et du continent.

     

    Carte distribuée en classe du monde Grec.

    3 Grèce: Europe, Asie, îles

    B Quand ?

    Les Grecs se disent fils d'Hellen, fils aîné du premier homme: Deucalion. C'est une expression que l'on reprend encore aujourd'hui en appelant les grecs des hellènes.

    1 par rapport aux autres

    Faire frise par rapport aux égyptiens - 3000 à -1100

    aux Hébreux - 1800 à -586

    2 en Grèce


     

     

    - 2000 à - 800: Invasions qui peuplent la Grèce<o:p></o:p>

    De -2000 à - 800 différents peuples (les achéens puis les doriens peuplent la Grèce)<o:p></o:p>

    Les Mycéniens sont des Achéens

          

    ( Porte des lionnes à Mycènes, le linteau pèse près de 40 tonnes !!!)

     

    Il y a aussi les Crétois qui développèrent une civilisation originale. Ils ont laissé notamment le site de Knossos (découvert par Evans)

     

     

    Reconstitution de Knossos.

    Site sur Knossos

     

     

    Les Doriens  détruisent villes et palais en arrivant. Du coup les Achéens émigrent de l'autre côté de l'eau, en Asie mineure... C'est la première colonisation "Grecque"

     

    -1000 le fer remplace le bronze.

     

    - 800 à - 490: Grèce classique, celle de Périclès, de l'apogée d'Athènes, de la démocratie.

     

    - 490 à -323: Grèce Hellénistique (c'est à cette époque que la Grèce envahit l'Egypte et l'état Hébreux). c'est la Grèce d'Axandre le Grand.<o:p></o:p>

    Puis la Grèce se fait envahir par les Romains...<o:p></o:p>

    C Comment ?<o:p></o:p>

    - Le climat est méditerranéen (chaud et sec l'été, doux l'hiver (sauf en montagne)<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    - idéale pour la culture de l'olivier et de la vigne (ils font du mauvais vin et de l'Ouzo). Il cultive aussi du blé.<o:p></o:p>

    Du coup leur nourriture est faite de pain, de vin coupé d'eau, d'huile d'olive. L'élevage  de chèvre et de mouton leur donne le complément: du fromage et du lait de chèvre et un peu de viande. <o:p></o:p>

    Les labours se font à l'araire: vendanges en automne puis semer le blé, récolte des olives, tailler la vigne en hiver, moissonner en mai-juin.

    - La trière est un bateau de guerre.

    Les bateaux de commerce ressemblaient plutôt à ceux des Phéniciens.


     

    - Les ressources de la pêche et du commerce maritime sont importantes. 

     

     

    Conclusion

    La Grèce est un pays méditerranéen, peuplé par les Achéens et les Doriens. Après la "digestion" de ces invasions (pendant environ 3 siècles), ils forment un même peuple qui parle la même langue: le Grec.<o:p>

    Le pays va alors s'unifier autour de valeurs culturelles (les poèmes homériques) et sociales ( la vie en cité)

     

    PARTIE II: LES CITES ( à partir de -800)

     

    Au IXème siècle la prospérité revient après les invasion, la population augmente: c'est le début de l'époque archaïque. Dans différentes régions de Grèce, des villages se regroupent et forment une nouvelle forme de vie en société: les cités. C'est une nouvelle forme d'organisation politique.

    La cité "phocéenne". 

    A Le modèle de la Cité

    Tous les habitants de la cité obéissent aux mêmes lois et combattent côte à côte lorsqu'ils sont menacés. Chaque cité est très attaché à son indépendance.

    Faire schéma de la cité grecque. 

    Les grandes cités: Sparte, Athènes A marquer sur la carte

    Les régimes politiques: La tyrannie, la démocratie 

    La culture:  l'Iliade et l'Odyssée

     

    B La colonisation

    De 750 à 600 av JC de nombreux Grecs émigrent. L'augmentation de la population est trop forte pour les ressources de certaines cités. les récoltent ne suffisent plus. Certains partent aussi peut-être par goût de l'aventure ou en raison de divisions à l'intérieur même de la cité. Il vont ainsi fonder des colonies. Il emporte partout un feu sacré qui rappelle leur cité d'origine (comme pour les jeux olympiques). Raconter l'histoire de Marseille et de son club de foot.(aux couleurs de la Grèce). Marseille à été fondée par les Phocéens. Les Corinthiens vont fonder Syracuse en Sicile.

    S'il n'y a a pas assez de nourriture; c'est la disette et une partie de la population doit émigrer. Ils colonisent alors le pourtour de la méditerranée.


     

    Les liens sont maintenus entre la colonie et la métropole. On garde le souvenir d'ancêtres communs, on parle la même langue.

    L'exemple de Poseidonia (Pestum)  (Italie)

    - L'exemple de Massalia (Marseille)

     

    Conclusion

    A partir du VIIIème siècle avant Jésus-Christ, les Grecs forment des cités et peuplent le pourtour de la Méditerranée

    Mais dans la cité il y a aussi la religion.

     

    PARTIE III: LA RELIGION 

     

    A Les Dieux, les héros

     

    1 Les Grecs ont une religion polythéiste. Ils pensent que les Dieux les observent, les protègent.

    Schéma Zeus - Poséidon – Déméter - Hadès

    Les Dieux possèdent les défauts et les qualités humaines (ex: Héra, l'épouse de Zeus est très jalouse et elle a raison d'ailleurs). La différence entre les Dieux et les hommes c'est l'immortalité.

    Certaines divinités sont proches des animaux (sirènes, Minotaure...) d'autres se transforment (comme certains Dieux Egyptiens). D'ailleurs tous les Dieux Grecs n'ont pas la même origine (Déméter vient de Crète, Aphrodite vient d'Orient).

    Divinités

    Divinités olympiennes
    Divinités chtoniennes
    Divinités marines
    Divinités allégoriques
    Divinités mineures

    Créatures fantastiques

    Lieux

    2: La mythologie<o:p></o:p>

    Les mythes sont le récit des aventures des Dieux. Leur ensemble forme la Mythologie.<o:p></o:p>

    Exemple: la naissance de l'univers. Le chaos donne la vie à Ouranos (le ciel) et Gaiai (la terre) tous deux ancêtres de Zeus. Après avoir mutilé son père (chronos, le temps), Zeus partage le pouvoir avec Poséidon, Hadès et Déméter.<o:p></o:p>

    Il y a aussi les héros (mi homme mi dieu). En fait se sont des hommes qui ont réalisé des exploits de leur vivant et ont été ensuite "héroïsé" (comme Héraclès ou Hercule).<o:p></o:p>


    <o:p></o:p>

    B Un exemple de sanctuaire Olympie <o:p></o:p>

    <o:p></o:p>

     

    C'est un sanctuaire panhellénique. C'est à dire que tous les Grecs s'y retrouvent tous les quatre ans pour honorer Zeus par des sacrifices mais surtout pour des compétitions sportives.

    Les jeux olympiques étaient les plus renommés au point que le calendrier Grec prend pour point de départ la date des premiers jeux olympiques (-776) et situent les événements par rapport aux Olympiades. Les derniers jeux se sont déroulés en 393 après JC (soit 12 siècles de durée).

     

    1: Les constructions

    En arrière plan: la chaîne de l'Elide avec le Mont Kronion qui domine le site

    Au premier plan: le fleuve Alphée et son affluent le Kladéos.

     

    - L'espace sacré (Altis) est délimité par une muraille qui sépare du monde profane.

    Il y a beaucoup d'arbres qui rappellent l'origine sacré (le bois). Les vainqueurs des jeux recevaient ainsi une couronne de laurier tressée

    Les autels permettent d'offrir des sacrifices aux Dieux. le plus insolite est l'autel de  Zeus. C'est une butte de quelques mètres de haut faite des cendres des animaux sacrifiés, arrosées avec les eaux de l'Alphée pour les souder et les solidifier. Les 3 temples sont dédiés à Zeus, Héra à son épouse et à sa mère Rhéa.. Le temple de Zeus  date du Vème siècle et  son toit  couvert de marbre. A l'intérieur, il y avait une grande statue d'or et d'ivoire représentant Zeus sur son trône.<o:p></o:p>

    Dans tous le sanctuaire, il y avait près de 70 statues (dieux, héros, vainqueurs des jeux...)

    Au Nord: le prytanée accueille les banquets

    Au Sud: l'assemblée qui veille au bon déroulement des jeux: le bouleuterion

    Au Sud-ouest: des hôtels.

    A l'Ouest: des magistrats et des archives, la palestre (entraînement des athlètes), gymnase (piste de course en plein air, une autre couverte, des chambres)

    A l'Est: le lieu des compétitions, le stade et l'hippodrome.

    2 les jeux

    10 magistrats organise des sélections auprès des inscrits. 1 mois d'entraînement. Alimentation particulière, masseurs, entraîneurs...

    On enduit le corps d'huile et d'une fine couche de poussière ( assouplir les muscles ?)

    Après l'effort, on se racle le corps avec le strigile (sorte de couteau recourbé), puis on prend un bain en se frottant avec une éponge.

    Les jeux durent 7 jours. Le premier est consacré aux sacrifices. les 5 suivant aux épreuves, le dernier à des sacrifices, processions et banquets.

    Il y avait plusieurs épreuves: la course à pied (de 192 à 5000 mètres ), course en arme (400 mètres)

    les sports de combat (lutte (pratiquée par tous les Grecs depuis l'âge de 7 ans), le pugilat (sorte de boxe), le pancrace (quasiment tous les coups sont permis), le pentathlon (5 épreuves), les courses équestres ( ce sont les épreuves reines).

    Une trêve protège tous les 4 ans la région d'Olympie; elle est liée au caractère sacré des jeux. Il y a aussi des traits de civilisation dans ces jeux (civisme (la gloire du vainqueur rejaillit sur sa cité), l'émulation (seule la victoire compte), la morale (toute tricherie est sévèrement sanctionnée), un idéal de beauté et de bonté.

     <o:p></o:p>

    C Le sanctuaire de Delphes<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Etude du sanctuaire de Delphes


    <o:p></o:p>

    Les constructions:<o:p></o:p>

    Enceinte, voie sacrée

     

      

    le trésor des Athéniens<o:p></o:p>

    Autel d'Apollon, le stade

    <o:p></o:p>

     

    le théâtre

     

        

    Le Tholos

      

    <o:p> Le temple d'Apollon</o:p>
    <o:p></o:p>

     

    L'oracle de Delphes (dans le temple d'Apollon ?) par la Pythie (femme de +50 ans) qu'un jour par mois (sauf les 3 mois d'hiver)<o:p></o:p>

    1 Purification dans les eaux de Castalie (au Nord-est)<o:p></o:p>

    2 Un cadeau sur l'autel<o:p></o:p>

    3 Sacrifier des moutons et des chèvres<o:p></o:p>

    4 Salle du fond du temple (adyton)<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Les jeux pythiques (les plus importants après ceux d'Olympie) <o:p></o:p>

    Tous les 4 ans pour faire plaisir aux Dieux (et se faire plaisir aussi). Les compétitions étaient plus musicales qu'a olympie. Apollon était le Dieu de la musique et des arts. Normal...<o:p></o:p>

    L'oracle disparaît au IVème après JC (+391). L'endroit est alors déserté.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Conclusion:<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Les Grecs ont la même religion. Ils connaissent tous l'Iliade et l'Odyssée d'Homère (poèmes qui racontent le siège de Troie par les Achéens et le retour d'Ulysse vers sa petite patrie d'Ithaque). Ils croient à de nombreux dieux à figures humaine qu'ils situent sur l'Olympe. Ils se passionnent pour les mythes qui racontent les aventures des dieux et des héros. Ils ont des sanctuaires communs comme ceux d'Olympie et de Delphes, où ils se retrouvent pour rendre honneur à leur dieux et pour participer à des concours sportifs et musicaux.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

     

    CONCLUSION FINALE

     

    Les Grecs ont une langue commune et forment une communauté. (Panhellénisme)

    Ils ont des centres d'intérêts communs (la même culture, même éducation malgré des lois différentes.).</o:p> Ils ont la même religion et se passionnent pour les mythes (notamment ceux de l'iliade et de l'Odyssée d'Homère). Ils ont des sanctuaires communs (Delphes, Olympie..).

     

     Liens internet intéressants

    - L'iliade et l'Odyssée 

    - Olympie 

    - Etude des frises du Parthénon 


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique