•  

     

    VI - HABITER DES ESPACES A FORTES CONTRAINTES:

    L'île de la Réunion

    ( environ 15% du temps consacré à la géographie )

    CONNAISSANCES

    Habiter un espace à fortes contraintes Certains espaces présentent des contraintes particulières pour l’occupation humaine. Les sociétés, suivant leurs traditions culturelles et les moyens dont elles disposent, les subissent, les surmontent voire les transforment en atouts.

    DÉMARCHES

    Deux études de cas reposent de manière privilégiée sur l’étude de paysages et sont choisies parmi :un désert chaudun désert froidune haute montagneune île

    CAPACITÉS

    Situer les espaces étudiés sur différents planisphères thématiques. Localiser et situer les grands ensembles de relief et les principales zones climatiques de la planèteDécrire les paysages étudiés et expliquer les transformations des espaces concernés.Réaliser un croquis simple d’un paysage.

     

    A partir d'un  document de présentation powerpoint

     

    Pour télécharger le logiciel Smart Notebook pour tableau blanc interactif (TBI),http://my-ict.wikispaces.com/file/view/smart_notebook_icon.png/272636478/43x43/smart_notebook_icon.png

    Clé d'activation:
    Fournie par le collège

     

    Pour télécharger le cours complet, cliquez sur l'icone

     

    http://my-ict.wikispaces.com/file/view/smart_notebook_icon.png/272636478/43x43/smart_notebook_icon.png

     

    I Présentation de l’île de la Réunion

    A Localisation

    L’île de la Réunion se situe dans l’Océan Indien. C’est un DOM (Département d’Outre Mer)

    C’est une île isolée, à 10 000km de la métropole.

    C’est une île tropicale, proche du tropique du Capricorne. La chaleur et l’humidité entraine des risques (Chikungunya)

    B Les particularités

    C’est une île volcanique.

    La population est métissée : Arabes, Tamouls, Africains, européens…

    Les cultures sont variées : Créole, Français. Catholiques, musulmans, hindous…


    II Les contraintes

    A La route littorale

    Contraintes : Relief

    Risques : Eboulement

    Problèmes : Embouteillages

    Solutions : Nouvelle route, fortifier la falaise.

    B Les hauts et les bas.

    La circulation est difficile. Les routes sont fréquemment submergées par l’eau. De grandes ravines sont creusées. On doit laisser des espaces pour l’eau en cas de fortes pluies. Les villages peuvent être isolés.

    Dans certains cirques à l’intérieur seul l’hélicoptère permet d’accéder au site.

    Conclusion Finale.

    Les milieux à risques sont des milieux qui attirent les hommes.

    Ex : Vésuve (Pompeï). Cela demande donc une meilleure gestion des risques (ex : Sendaï en 2011) si possible dans le respect de l’environnement (abandonner certains espaces).

     

    Fiche de synthèse

    Pour ce chapitre je dois être capable de faire une étude de cas :

    -        Habiter le massif montagneux des Ecrins (pages 296-297)

    -        Habiter dans le désert en Arabie Saoudite (pages 292-295)

    Je dois aussi:

    - Savoir localiser précisément les paysages étudiés

    - Reconnaître les différents types

    - Connaître le vocabulaire


    4 commentaires
  • III- ROME

    Thème 1 - DES ORIGINES A LA FIN DE LA REPUBLIQUE : FONDATION, ORGANISATION POLITIQUE, CONQUETES

    (Page 86 à 102 : La République romaine)

    Cours disponible en version TBI.

    Pour télécharger le logiciel Smart Notebook pour tableau blanc interactif (TBI),http://my-ict.wikispaces.com/file/view/smart_notebook_icon.png/272636478/43x43/smart_notebook_icon.png

    Clé d'activation:
    Fournie par le collège

    Pour le télécharger, cliquez sur l'image.

    lien

     

    ( environ 25% du temps consacré à l’histoire)

    CONNAISSANCES

    Du mythe à l’histoire : l’Enéide et la légende de Romulus et Remus sont mises en relation avec les découvertes archéologiques (IXe- VIIIe siècle). La République romaine est un régime oligarchique dans lequel les citoyens ne sont pas à égalité de droits. L’enchaînement des conquêtes aboutit à la formation d’un vaste empire et à l’afflux d’esclaves. Cette expansion rompt l’équilibre social et politique, provoque des guerres civiles et la fin de la République.

    DEMARCHES

    L’étude est conduite à partir d’extraits de textes sur la fondation de Rome (l’Enéide de Virgile, l’Histoire romaine de Tite-Live…) Au choix : une journée d’élection à Rome, une promenade à travers les lieux de la vie politique… L’étude s’appuie sur l’exemple de la conquête de la Gaule par César.

    CAPACITES

    Connaître et utiliser les repères suivants - La fondation de Rome au VIIIe siècle av. J.-C. - Jules César et Vercingétorix : Alésia, 52 av. J.-C. - Rome, l’Italie, la Gaule, sur une carte du bassin méditerranéen au Ier siècle av J.-C.

    Raconter - La fondation légendaire de Rome - Le siège d’Alésia

    Raconter et expliquer la carrière de César

    Décrire - La journée d’un citoyen romain un jour d’élections ou le Forum à la fin de la République    

    Powerpoint: Forum de Rome

     

    I La fondation de Rome

    A La fondation mythologique.

     

     

    Romulus s’installe sur le Palatin et Remus sur l’Aventin. Romulus tue Remus. Rome est plus importante que les liens fraternels.

    La mythologie n’est peut être pas exacte mais elle donne l’image que les romains ont d’eux même.

    Fondation de Rome : -759.

    Voir page 90.

    Enlèvements des Sabines : Doc 8 page 89.

    Pour Tite Live, les romains vont user de la traîtrise pour voler les femmes de leurs voisins.

    Les romains tirent de cette légende un esprit volontairement guerrier (ils sont tous descendant de Mars) et une grande culpabilité (liée au fratricide).

    B La fondation historique.

         

    Les recherches archéologiques confirment en partie la mytholog   ie. On a retrouvé des traces de fondations sur le Palatin qui datent du VIIIème siècle avant JC.

    Rome était une ville dominée par les Etrusques. Puis l’élève va dominer le maître.

    Rome a donc des influences Grecques (comme Enée), Latines (comme Latinius) et Etrusques (comme les Sabines).

     

    Conclusion

    Rome à une mythologie qui est sévère avec elle-même. Cette mythologie est en partie juste. Elle est le reflet que les romains ont d’eux même.

    II La République romaine

    La République romaine est un régime oligarchique dans lequel les citoyens ne sont pas à égalité de droits.

    Introduction:

    Définition de la république (du latin res publica: "la chose publique"; c'est un état dans lequel la population où une partie de celle-ci détient le pouvoir politique). Cela vous rappelle quelle civilisation ? (Dans une démocratie, l'ensemble des pouvoirs est aux mains des citoyens).

    A Le Forum------------------------------------------

    Source: voyages.topexpos.fr

     

    Le forum est l’équivalent de l’Agora chez les Grecs. C’est un lieu de rencontre, d’échanges (politiques, commerciaux et religieux).

     

    Le forum est la grande place du centre de Rome (entre les collines du capitole et du palatin). (voir page 91)

    Ce forum à un système d’évacuation d’eau (Cloaca Maxima) et est entouré d’une enceinte fortifié.

     

    -        Le vote :

    Le citoyen va place des comices pour écouter les orateurs sur la tribune des rostres. Deux catégories peuvent être citoyens : Les patriciens (nobles) et les plebéins (peuple). Les femmes, les esclaves et ceux qui habitent hors de Rome (ou du Latium) ne peuvent pas voter. (La Curie = siège du Sénat)

     

    -        Le commerce :

    Le forum est aussi une place commerciale. Le côté des basiliques (Emilia et Julia) servait d’échoppes pour vendre.

     

    -        Un rôle religieux :

    Il y a des temples pour prier : Temple de la concorde, Temple de Saturne, Temple de Castor et Pollux, Temple des vestales.

     

    Le forum a donc plusieurs rôles (comme l’agora chez les Grecs). C’est avant tout un lieu de rencontre et d’échange.

    Doc page 91 : Plan de Rome.

    Page 93 : Reconstitution du forum.

    Page 86 : Forum actuel.

    « Res publica » = République.

    La chose publique.

     

    B Le fonctionnement de la République.

    Le plan du forum sous la république: Comme à Athènes, il cumule les 3 grandes fonctions (politique, économique et religieuse).

    Les patriciens: les plus anciennes et les plus riches familles de Rome (du latin pater qui veut dire "père")

    Les plébéins: Les plus nombreux (du latin plebs qui veut dire "la masse"). Après une longue lutte (voir texte 4 page 107) ils obtiennent des droits politiques.

    1:Les magistrats: C'est lui qui agit, au nom du sénat et du peuple romain (SPQR: Senatus  Populus Que Romanus). Ils proposent les lois (censeurs, consuls, prêteurs, édiles, questeurs)

    2:Le Sénat: Il est formé d'aniens magistrats. Ils donnent leur avis Voir Doc 6 page 107.

    3:Le vote par le peuple réuni en Comices: Le vote se fait par groupe, et non individuellement. Les riches donnent d'abord leur avis et on arrête le vote quand la majorité est atteinte. (La république n'est pas une démocratie).

    Voir schéma 

    Le système est injuste car les magistrats supérieurs sont élus par les riches et les magistrats inférieurs par les pauvres.  Les femmes et les esclaves sont exclus des votes.

     

    Conclusion

    La république romaine n’est pas une démocratie (le droit de vote est limité). Une petite partie de la population à des droits supérieurs aux autres : Les Patriciens (familles riches)

    C’est une oligarchie. C'est-à-dire que le pouvoir est limité à une centaine de personnes seulement.

    Ce système va s'écrouler au profit d'un Empire.

    -73 à -71: révolte de Spartacus (gladiateurs et esclaves)

    Puis le pays sombre dans la guerre civile jusqu'a l'arrivée au pouvoir de César (en -49). César devient dictateur (il réforme le calendrier, juillet=julius). Puis il est assassiné par son fils Brutus (en -44).

    La république prend fin officiellement en -31 avec Octave (qui devient Auguste) Elle avait trop de mal a contrôler un Empire de 50 millions d'habitants...

     

    III La conquête de la Méditerranée

    Introduction:

    Objectif: répandre la culture romaine, accumuler les richesses.

    A Les atouts de l’armée romaine.

     C’est une armée nombreuse, très organisée, très disciplinée.

    Elle est bien équipée (lance, glaive, bouclier, casque, cotte de maille)

    Exemple : Doc 4 page 97, un camp romain.

    Grande superiorité sur les mers (importance logistique), création de routes

    Elle est composée de citoyens qui fournissent leur équipement, le plus riches sont des cavaliers, les autres sont fantassins.

    B les conquêtes

    Italie : -509 à -264

    -272: Italie du centre et du sud

    -264 à -146: Italie du Nord, Sud de l'Espagne, Afrique du Nord et les îles.

    puis César vainc les gaulois en -52 à Alésia (Vercingétorix)

    Les grandes étapes: (voir carte évolutive au début de l'article)

    Etude des guerres puniques (de -264 à -146) Après la traversée d'Hannibal et de ses éléphants des Alpes puis de sa défaite. On rase Carthage et on épend du sol sur le sol.

    -146 à -31: Le bassin oriental de la méditerranée, la Gaule, le reste de l'Espagne.

    et de la guerre des gaules (de -120 à -44 avec Vercingétorix et Alésia)

     

    C  La conquête de la Gaule

    Page 98

    Doc 1 : Jules César (-101 à -44)

    Doc 2 : La carte

    Il y a deux Gaule : Une Gaule romanisée (la Narbonnaise au sud) et une Gaule « barbare » au Nord. Il y a beaucoup de peuples différents au Nord : Bituriges, Carnutes, Arvernes… Ce  sont des peuples celtiques. Ils ont leurs coutumes, leurs dieux, leurs tenues vestimentaires. (ex : braies)

    Jules César cherche à conquérir la Gaule pour obtenir un territoire agricole riche. Cela lui permet d’affirmer son pouvoir à Rome.

    Vercingétorix unifie la résistance gauloise. Il donne une plus grande rigueur à son armée. Cette stratégie de terre brûlée va permettre aux gaulois de battre les romains à Gergovie (-52).

    Vercingétorix se réfugie sur l’Oppidum d’Alésia. Il se fait encercler par les romains et doit se résoudre à se rendre en -52.  La conquête de la Gaule (inventeurs du tonneau, de la capuche, de l'émail, du soulier montant, des mots comme "alouette, ambassade, bec, char, chemin, lande, savon") est achevée.

    César montre la supériorité de l’Armée romaine. Il cherche alors à se faire diviniser à son retour à Rome. Il devient dictateur à vie et se fait assassiner en -44.

     

    Conclusion

    Pour les vaincus

    - Ils peuvent avoir la citoyenneté romaine

    - La pax romana

    Pour les romains

    - Un afflux de richesses (butin, tribut, prisonniers de guerre, esclaves)

    - Goût du luxe et du spectacle

    - Fin de la république

    Les nombreuses victoires de Rome vont être un cadeau empoisonné, puisque cette cité va se retrouver à la tête d'un territoire de 50 millions de personnes aussi grand que l'Union Européenne actuelle.

    Un vrai casse-tête...

     

    Fiche de synthèse

     

    • Chronologie : VIIIème siècle, -52.
    • Localiser : Rome, Italie, Gaule, Méditerranée.
    • Rédaction sur le forum ou sur la République.

     

     


    6 commentaires
  •  

     

    Les débuts du judaïsme et du christianisme

     

    2 thèmes :

    - Les débuts du judaïsme

    - Les débuts du christianisme.

     

     

    Thème 1 : Les débuts du judaïsme

     

     

    Pour télécharger le logiciel Smart Notebook pour tableau blanc interactif (TBI),http://my-ict.wikispaces.com/file/view/smart_notebook_icon.png/272636478/43x43/smart_notebook_icon.png

    Clé d'activation:
    Fournie par le collège

     

    Pour télécharger le cours complet, cliquez sur l'icone

     

    http://my-ict.wikispaces.com/file/view/smart_notebook_icon.png/272636478/43x43/smart_notebook_icon.png

     

    CONNAISSANCES

    Menacés dans leur existence par de puissants empires aux VIIIe et VIe siècles av. J.-C., les Hébreux du royaume de Juda mettent par écrit leurs traditions (premiers livres de la Bible).

    Quelques uns des grands récits de la Bible sont étudiés comme fondements du judaïsme.

    La destruction du second Temple par les Romains (70) précipite la diaspora et entraîne l’organisation du judaïsme rabbinique.

    DEMARCHES

    L’étude commence par la contextualisation de l’écriture de la Bible, (l’impérialisme des empires mésopotamiens, le roi Josias, l’exil à Babylone).

    Extraits de la Bible au choix : le récit de la création, Abraham et sa descendance, Moïse, le royaume unifié de David et Salomon…

    L’étude débouche sur une carte de la diaspora.

     

    CAPACITES

    Connaître et utiliser les repères suivants

    - La Palestine, Jérusalem sur une carte de l’empire romain

    - Début de l’écriture de la Bible : VIIIe siècle av. J.-C.

    - Destruction du second Temple : 70

     

    Raconter et expliquer

    - Quelques uns des grands récits de la Bible significatifs des croyances

    Décrire et expliquer la diaspora

     

    Introduction

    Judaïsme = religion juive.

    Les symboles connus de la religion juive sont :

    L’étoile de David 

    Elle représente, selon la tradition juive, l’emblème du roi David et serait aussi bien symbole du Messie . Elle a été reprise pendant la seconde guerre mondiale par les autorités allemandes et françaises. Elle était alors utilisée comme moyen de discrimination. C'est à dire que l'on excluait les juifs de la société.

    Elle figure aujourd’hui sur le drapeau israélien car depuis sa création en 1948, il se définit comme l’État du peuple juif, héritier de l’Israël biblique et du royaume de Judée. Il est le seul pays où l’hébreu est langue officielle.

    La Ménorah est aussi un symbole connu.

     

    I Les Hébreux, le peuple de la Bible (Ancien testament)

    A Qui sont les Hébreux ?

    C’est un peuple nomade du croissant fertile* .  Ce peuple décide de s’installer vers -1000 dans le « pays de Canaan » (Israël/Palestine actuels). Ce royaume est dirigé par David. Il a pour capitale Jérusalem. Ce roi s’illustre en défendant son territoire contre des royaumes sensés être plus fort :

    Ex : David contre Goliath (Assyrien) dans la Bible.

    La particularité des hébreux c’est d’être le premier peuple monothéiste* (Un seul Dieu).

             

    B:La Bible, un livre sacré pour plusieurs religions (39 livres en tout)

    Les juifs

    La Torah contient 5 livres : on l’appelle aussi « Ancien Testament » (ou bible hébraïque) 

    13 livres d’écritures, 21 livres des prophètes.

    Les chrétiens   

    (la Bible en contient 23)nouveau testament

    Affirmer la différence entre Hébreux et chrétiens (attente du Messie)

    Mais aussi les musulmans (au VIIème siècle).

    Monothéisme

    Au départ, ils n’étaient pas monothéistes. Mais depuis Abraham, ils ont fait une alliance avec Dieu.  Ils ont des prophètes et attendent le Messie. Les tables de la loi sont contenues dans l’arche d’alliance. (Placer l’arche sur le plan du temple).C’est une sorte de lieu de culte portatif qui deviendra la pièce essentielle du temple de Salomon.

     

    Le culte

    Lire le textes sur les interdits des Hébreux.

    les règles sont écrites (exemple: la circoncision qui marque l'appartenance à la religion hébraïque).

    Les synagogues remplace le temple de Jérusalem

    Le service du temple était  assuré par les lévites. Le service de la synagogue est assuré par le rabbin.

    Ils pratiquent le jeûne, la prière et l'aumône pour honorer Yahvé.

    La menorah: chandelier à 7 branches symbole de la religion juive.

     Les fêtes

    Le calendrier religieux s'ordonne autour de 3 grandes fêtes annuelles

     

                Fêtes                                     

    Période             

    Signification

    Pâques      (Pessah)          

    Début de la moisson. Mars (offrandes pain sans levain et agneau)

     

    Sortie d'Égypte

    Fête des semaines

    Pentecôte (Shabouot)              

    Fin de la moisson, on offre des fruits et des grains.           

    Don de la loi

    Fêtes des tentes                 

    (Soukhot)                         

    15 jours après le nouvel An (vers octobre)

    Vendanges, récolte des olives

    On construit des petites cabanes           

    Errance dans le désert

    Le jour du Shabbat, une fois par semaine.

    Samedi

    Il commence le vendredi, 18 minutes avant le coucher du soleil et se termine le samedi  après l'apparition de 3 étoiles moyennes

    Rappelle le repos de Dieu au septième jour

    Le Nouvel an ou "Roch Hachana"

    Vers septembre

    Début du calendrier juif

    Remercier Dieu pour l’année écoulée, le prier pour la nouvelle. Création du monde.

     

     

     

    Il y en a d'autres:  Le grand pardon ou "Yom Kippour" (jeune et prières). 10 jours après le Nouvel An (mi septembre).

     

    Hanoukka: Fête des lumières célèbre une victoire des Hébreux contre les Grecs en -164. Chaque soir pendant 8 jours, on allume une nouvelle bougie.

     

     PARTIE II: La Diaspora (étude de cas)

     Il y a deux diasporas:

    - La première en -587 (invasion assyrienne et destruction du premier temple)

    - La deuxième en +70 (destruction du second temple par les romains)

     

    A Un peuple sans terre

    1800 av Jc, Abraham vit dans le Nord de la Mésopotamie, il s'installe en Canaan (Palestine) à cause sans doute de l'affaiblissement de l'Égypte. Il avait fait une alliance avec Dieu (Yahvé) qui lui avait demandé de partir vers la « terre promise ». C’est le premier patriarche (guide).

    Placer les autres peuples sur la carte.

     (+ Babyloniens, Hittites, Assyriens...)

    Ils sont appelés alors "Hébreux" (ceux qui passent). Cela souligne leur mode de vie nomade. Ils pratiquent déjà une religion monothéiste (avoir un seul Dieu). Israël (fort devant Dieu)

    Abraham -Isaac-Jacob-Joseph (vendu en Égypte comme esclave, devient ministre du pharaon)

     Joseph, le petit-fils d'Abraham entraîne les hébreux en Égypte car ils souffrent de la famine en Canaan.

    Vendu en Égypte comme esclave, devient ministre du pharaon.

    B L'exode

    Moïse ramène les Hébreux ver la "terre promise" (le Canaan). Le peuple Hébreux traverse la mer Rouge  et le Sinaï. Étudier les textes du manuel

    C Un état hébreux temporaire

    Alliance de la terre et de l’eau contre l’air et le feu.

    Marquer le Jourdain sur la carte, Phéniciens et Philistins sur la carte.

    Les Hébreux, plus faibles, s'unissent derrière un roi: Saül C'est David qui lui succède   

    C'est lui qui prend Jérusalem comme capitale. L'apogée de l'état hébreux intervient avec Salomon (-970 -930). Sa richesse est légendaire et son temple reste un monument mythique. La preuve, le monument le plus célèbre pour les juifs est le mur des lamentations. Le seul morceau du temple qui reste en place.

    La diaspora

    Avec la chute de Salomon vient la division (voir carte 2 page 46)

    Ils sont alors envahit par les assyriens au VIIIème puis les Babyloniens, Perses (Cyrus autorise le retour à Canaan et la reconstruction du temple.

    Vient ensuite la domination des Grecs et enfin les romains qui détruisent le temple de Salomon en +70.

    Les juifs seront même contraints de fuir Jérusalem sous peine de mort.

    Alors se forme la diaspora.

     

    CONCLUSION

    La Bible est un document historique et mythologique très important pour notre civilisation actuelle.

    Le monothéisme, les 10 commandements, la ville sainte de Jérusalem

    Des prénoms: Joseph, Benjamin, David, Jérémie, Joël, Emmanuel, Rachel, Esther, Judith, Daniel (« Dieu jugera » )...

     

    FICHE DE SYNTHESE

     

    Pour ce chapitre, il faut connaître:

    Le cadre géographique (régions, peuples)

    Le cadre historique (la chronologie, l'action des 3 rois)

    Le cadre culturel (l'exode, le culte, l e rapport entre le peuple et Yahvé, quelques fêtes)

    Le vocabulaire (Diaspora, Yahvé, patriarche...)


    17 commentaires
  • L’Empire : l’Empereur, la ville, la romanisation

    (page 104 à 122)

    Pour télécharger le logiciel Smart Notebook pour tableau blanc interactif (TBI),http://my-ict.wikispaces.com/file/view/smart_notebook_icon.png/272636478/43x43/smart_notebook_icon.png

    Clé d'activation:
    Fournie par le collège

    Pour télécharger le cours complet en version Smart Notebook, cliquez sur l'image d'Auguste.

      

     

    CONNAISSANCES

    L’empereur dispose de l’essentiel des pouvoirs ; il a le soutien de l’armée et fait l’objet d’un culte.

    La paix romaine, appuyée sur la puissance militaire, s’impose aux provinces de l’Empire. Elle favorise la construction d’infrastructures et le développement des échanges.

    L’Urbs, capitale de l’Empire, concentre les monuments symboliques où le pouvoir se met en scène.

    La romanisation s’appuie sur l’urbanisation sur le modèle de Rome, et sur la diffusion du droit de cité romaine sans faire disparaître la diversité religieuse et culturelle.

     

    DEMARCHES

    Étude du personnage d’Auguste et d’un autre empereur important au choix.

    L’étude est conduite au choix à partir d’une villa gallo-romaine ou du trajet d’un produit (vin, huile, métaux, céréales…).

    L’étude est conduite à partir d’une visite de l’Urbs (monuments, sanctuaires, statuaire) et d’un exemple au choix d’une ville romaine

    en Gaule ou en Afrique du Nord.

     

    CAPACITES

    Connaître et utiliser les repères suivants

    - Le principat d’Auguste, 27 av. J.-C. - 14

    - « Paix romaine », Ier et IIe siècles

    - L’édit de Caracalla, 212

    Décrire et expliquer le rôle d’Auguste dans la vie politique

    Reconnaître les principaux monuments de l’Urbs au 1e siècle

    Décrire une ville gallo-romaine

     

    Introduction :

    L’Empire commence en -27, il s’achève en +476 (Vème siècle après JC)

    Repères Chronologiques :

     IIème siècle, apogée de l’Empire.

    +476 : Chute de l’empire.

    Après sa victoire en Gaule, Jules César se fait nommer dictateur à vie. Après son séjour en Egypte auprès de la reine cléopatre, il veut devenir roi. Cela choque beaucoup de citoyen et César est assassiné. Une guerre civile commence. Elle s'achève avec la victoire d'Octave qui deviendra le premier Empereur romain et prendra le nom d'Auguste.

    Pourquoi un changement de système alors que Rome domine tout le bassin méditerranéen ?

    On étudie l'Empire romain au moment de son apogée; mais il a connu bien des hauts et des bas.

     

    I : La création de l’Empire par Octave (Auguste).

    A : L’installation d’un Empereur au pouvoir.

    Auguste est le premier Empereur, c'est-à-dire qu’il cumule tous les pouvoirs.

    Il est chef à vie des armées. (pouvoir exécutif) : Imperator.

    Il fait les lois : Il désigne les magistrats.

    Il dirige la religion : Pontifex Maximus.

    La religion païenne est polythéiste (à plusieurs dieux. Ex : Mercure, Jupiter, Hercule…). Au IVème siècle l’Empereur deviendra chrétien. Il perdra donc ce pouvoir.

    A sa mort, l’Empereur est souvent divinisé.

     

    B les classes sociales

    - Les esclaves.

    - Les affranchis (anciens esclaves).

    - Les femmes et les enfants.

    - La plèbe : Les gens du peuple (comice)

    - Gens honorés (sénateurs, chevaliers, magistrats) ce sont les patriciens.

    - L’empereur dirige tout mais n’est pas élu. Il y a donc souvent des problèmes de succession (coups d’état). L’empire n’est pas une démocratie.

    C Le mode de vie

    La plèbe vit dans des insulae (île)

    Ce sont des immeubles de 2-3 étages, relativement confortables.

    les rues sont sales et bruyantes

    Les plus riches vivent dans des villas.

     

    Elles sont grandes, confortables, avec de nombreuses pièces, des décorations (mosaïques, fresques, fontaines, jardins…)

     

    Bâtiments publics :

    Thermes,

    Forum, 

    temples,

     

    Stade, Arène,

    Théâtre.

     

    Aqueduc, voies romaines, bâtiments administratifs (curie, sénat)

    L’Empire romain va alors connaître son apogée au IIème siècle après Jésus Christ ( !!!! repère chronologique !!!!), c’est la pax romana (paix romaine).

    En 212, tous les habitants de l’Empire deviennent des citoyens romains (et plus seulement les habitants de Rome).

    Mais ils gardent leurs vêtements, leurs habitudes alimentaires (charcuterie, cervoise)

    Ils sont donc Gallo-Romains.

     

    Les loisirs

    - Les jeux du cirque

    - Les thermes

    - Le théatre

     

    Conclusion

    L'Empire rassemble donc des personnes aux modes de vie très différents. Mais il leur permet d'avoir un gouvernement central et une partie de la culture romaine en commun.

    L’Empire romain va alors connaître son apogée au IIème siècle après Jésus Christ ( !!!! repère chronologique !!!!), c’est la pax romana (paix romaine).

    En 212, tous les habitants de l’Empire deviennent des citoyens romains (et plus seulement les habitants de Rome).

     

    PARTIE II: Rome, la capitale de l'Empire


    Introduction

    Etude de cas.

    Rome possède plus d'un million d'habitant, c'est la plus grande ville de l'Antiquité. Elle est la capitale de l'Empire et regroupe à travers ses nombreux monuments toute la puissance de l'Empire.

     

    A Présentation de Rome

    Etude de cas : Page 114

     

    A partir de documents l’élève doit être capable de faire une présentation de Rome, d’expliquer ce modèle et le comparer aux autres villes.

     

    Thème : « Les monuments à la gloire de l’Empereur ».

    • Arc de triomphe de Titus (doc 1)
    • La colonne de Trajan (doc 2)
    • Statue Equestre de Marc Aurèle (doc 3)
    • Panthéon (doc 4, doc 6)
    • Les constructions de l’Empereur Hadrien (doc 5)

     

     

     

    Page 114 à 117

    Monuments de loisirs

    Monuments religieux

    Monuments Empereurs.

    Théâtre

     

     

     

     

     

     

     

    Quel monument amène l’eau à Rome :……

    Quels sont les points communs avec les temples grecs ?

    Quelle est l’innovation architecturale du Panthéon ?

     

    Conclusion

    Les empereurs construisaient des monuments et des statues pour se glorifier et glorifier leur famille. Certains de ces monuments servaient aussi aux fêtes populaires organisées par l’Empereur.

     

     

    B La vie à Rome

     

    Voir  page 122

    Lire texte 2 et 4 page 123

    1: Les conditions de vie

    Vie dans les Domus pour les riches, dans les insulae pour les pauvres...

    2: Le quotidien

    Texte 2 page 123: Une ville active

    Texte 4 page 123: L'Empereur distribie des vivres aux pauvres

    Mosaïque 5 page 123: Les loisirs

    Combats de gladiateurs, le cirque et surtout aller aux thermes.

     

    C Les autre cités sont construites sur le modèle de Rome

     

     La groma

     Timgad

    : Province de Numidie (voir  page 117)

    Quand: Crée en +100

    Comment: C'est Trajan qui décide de la créer

    Pourquoi: Pour les vétérans de l'armée. Cela permet de recruter plus facilement et de controler une zone importante pour les romains (lisière de l'Aures, pays Barbare non contrôlé)

     

    Elle est créee comme un camp militaire. Au centre il y a le forum, il y a un théatre de 40 000 places; c'est donc un centre civique, commercial et religieux.

    La ville s'étend, on casse les enceintes de la ville pour permettre son expansion. On peut donc supposer que la ville progresse dans une période de paix et de prospérité.

     

    Conclusion: Timgad est une Rome en miniature (théatre, forum...). Le tout est inspiré des camps militaires romains.

     

     Arles (page 136)

    : Voir page 132, au sud de la Gaule, au bord du Rhône.

    Quand Créee vers -500 par des Grecs (c'est un comptoir commercial ou emporion)

    Comment: Après la conquête de l'ensemble de la Gaule par César, la ville se développe

    Pourquoi: C'est un point de passage très important. Il relie l'Italie à l'Espagne (d'ailleurs une autoroute passe par là aujourd'hui. C'est pas pour rien !)

    Elle aussi à toutes les caractéristiques de la ville romaine:

    Un plan orthonormé: Rappeler ville d'Alexandrie en Egypte.

    Une enceinte fortifiée

    Un forum: Une dalle fermée, encadrée de portiques avec Curie (politique) et basilique (justice) autour.

    Les thermes: 978 m sur 45 m

    Le théatre: 10 000 places

    L'amphitéatre: 20 000 places

    Cirque: 20 000 places, 450 m de long, 7 tours doivent être fait (rappeler Ben Hur)

    Le cimetière: En dehors de la ville

     

    Elle a eu une place importante (centre religieux chrétien, économique (blé, métaux, étoffes) et politique (ville de Constantin))

     

    Et après ?

    On a détruit beaucoup de monuments pour faire des murailles.

    Ceux qui ont été épargné ont servi à autre chose. Il y avait 212 maisons et 2 églises dans l'arène de l'amphitéatre !

    On pourrait ajouter les thermes aussi...

     

    Fiche lyon: "une ville romaine"

     

    Même principe pour la capitale des Gaules.

    Conclusion:

    Les villes sont toutes construites de la même façon. Elles forment souvent la base de nos villes le plus souvent...

    Conclusion

    Compléter la carte à l’aide de la page 105 et 118 si nécessaire.

    L’Empire romain contribue à une paix romaine (« pax romana » au Ier et IIème siècle après Jésus Christ).

    Rome apparaît comme un modèle. Les villes de l’Empire tentent alors de l’imiter (Colisée, Thermes, Aqueduc, Théâtre, temple, plan en damier) On parle alors de romanisation (ex : Gallo-romains). En 212 avec l’Edit de Caracalla tous les habitants libres de l’Empire deviennent citoyens romains.

     

    Fiche de synthèse.

    Voir site (connaissances + capacités).

     

     


    17 commentaires
  • LES EMPIRES CHRÉTIENS DU HAUT MOYEN AGE

    (environ 10% du temps consacré à l’histoire)

    CONNNAISSANCES

    Les deux empires de l’orient byzantin et de l’occident carolingien, sont situés et caractérisés dans leurs dimensions politique (empires chrétiens), culturelle (grec et latin) et religieuse (une religion, deux Églises).

    DÉMARCHES

    La caractérisation de chacun des deux empires se fait à partir d’exemples au choix :

    - de personnages (Justinien et Théodora, Charlemagne, Irène…) ;

    - d’événements (le couronnement de Charlemagne, d’un empereur byzantin…) ;

    - ou d’œuvres d’art byzantines et d’œuvres d’art carolingiennes (Sainte- Sophie, la chapelle d’Aix, mosaïques, icônes, orfèvreries…).

    L’étude débouche sur une carte de l’Europe où sont situées les chrétientés latine et orthodoxe.

    CAPACITES

    Connaître et utiliser les repères suivants

    − L’empire byzantin : IV e –XV e siècle

    − L’empire carolingien, l’empire byzantin sur la carte de l’Europe au IXe siècle

    − Le couronnement de Charlemagne : 800

    Décrire quelques grandes caractéristiques de l’empire carolingien et de l’empire byzantin au IXe siècle

    Reconnaître une œuvre d’art byzantine et une œuvre d'art carolingienne

     

    Pour télécharger le logiciel Smart Notebook pour tableau blanc interactif (TBI),http://my-ict.wikispaces.com/file/view/smart_notebook_icon.png/272636478/43x43/smart_notebook_icon.png

    Clé d'activation:Fournie par le collège

    Pour télécharger le cours complet en version Smart Notebook, cliquez sur la cartehttp://my-ict.wikispaces.com/file/view/smart_notebook_icon.png/272636478/43x43/smart_notebook_icon.png

    Introduction :

    Repères chronologiques

    496 : baptême de Clovis
    800 : couronnement de Charlemagne
    987 : avènement (couronnement, sacre) d'Hugues Capet
    1453 : chute de Constantinople

    2 empires à apprendre qui n’ont pas les mêmes limites chronologiques :

    Empire Carolingien : 751 à 987

    Empire Byzantin : 395-476 à 1453 (IVème –XVème siècle)

    2 empires qui n’ont pas la même religion :

    Les Byzantins sont orthodoxes et les Carolingiens sont Catholiques. Ils sont chrétiens tous les deux. C’est un schisme* (religion qui se casse en deux) de la religion chrétienne.

     

    I La naissance des deux Empires.

    A L’Empire Byzantin, l’héritier de l’Empire romain.

    L’Empire romain se divise en 395 (IVème siècle), l’Empire romain d’occident chute en 476. L’Empire romain d’Orient devient Empire Byzance (Byzance étant le nouveau nom de Constantinople sa capitale).

     

    L’Empereur a tous les pouvoirs. Il doit être respecté. On doit effectuer la proskynèse (se mettre à genoux), ne pas croiser son regard…

    L’Empereur est appelé basileus (roi en Grec)

    L’Empereur est à la tête :

    -          De l’état

    -          De l’armée

    -          De l'administration 

    -          contrôle le clergé (car il tient son pouvoir de Dieu).

    B L’empire carolingien, l’héritier des mérovingiens.

    Le royaume Mérovingien a été développé par Clovis, le premier roi Franc chrétien (baptisé en 496 !!!). Il va réussir à imposer son pouvoir (voir histoire du vase de Soissons) et va conquérir de nombreuses terres (Etat de Syagrius avec Paris et l’Aquitaine).

    Problème, le territoire se divise à chaque succession et le roi s’affaibli.

    732 : Charles Martel empêche une invasion Arabo-Musulmane à Poitiers.

    751 : Son fils, Pépin le bref  prend le pouvoir et lance une nouvelle dynastie les Carolingiens. Charlemagne hérite de ce royaume, il donne son nom à la dynastie* (succession de père en fils) et conquiert des terres jusqu’à sa mort en 814.

    800 : Couronnement de Charlemagne (Carolus Magnus) Empereur.

    Le serment de fidélité :

    Chaque seigneur doit être fidèle à Charlemagne. Il prête serment devant témoins et sur la Bible. S’il ne respecte pas sa parole il risque l’excommunication*  (être exclu de la communauté des chrétiens).

     

    Le développement de la culture :

    Doc 2 p74. C’est l’Eglise qui est chargé de l’école. L’enseignement est religieux. Il est réservé à une minorité. Le Clergé peut former ainsi les futurs prêtres.

     

    3 Ordres :

    -> Ceux qui prient : Clergé

    -> Ceux qui font la guerre : Les nobles.

    -> Ceux qui travaillent : 1/3 Etat.

    Invention de l’espace et de la lettre caroline (minuscule). L’Eglise gère aussi l’Etat civil (naissance, mariage, décès).

     

    Conclusion.

    L’Empire Carolingien est en construction et est plus éphémère (dure moins longtemps) que l’Empire Byzantin. Ce sont les deux grands Empires du IXème siècle avec le monde arabo-musulman.

    • Apprendre la carte de la page 162. Savoir placer Aix la chapelle (capitale de l’Empire Carolingien), Constantinople (capitale de l’Empire Byzantin).

     

    II Des évolutions différentes

    A Le schisme*

    Un schisme c’est une « cassure » dans une religion. La religion chrétienne se casse en deux entre catholiques et orthodoxes en 1054. Cela marque aussi la cassure entre deux cultures. La culture latine à l’Ouest et Grecque à l’Est.

     

    Schisme :Mot grec qui signifie « division ». Séparation en deux églises différentes.

    Orthodoxe : Du Grec orthos (droit) et doxa (opinion). Eglise qui considère son enseignement comme le seul vrai.

     

     

    Quelle est la différence entre catholiques chrétiens et Orthodoxe ?

     

     

    CATHOLIQUES                                                          ORTHODOXES

     

    Ils dépendent du pape de Rome                                        Ils dépendent du patriarche

                                                                                                de Constantinople

    Les prêtres sont célibataires                                             Les prêtres peuvent se marier

    Ils utilisent du pain azyme pour l'eucharistie                     Ils utilisent du pain fermenté

    La messe est en latin                                                        La messe est en grec

    Ils sont chrétiens                                                               Ils sont chrétiens aussi

    Baptême par infusion                                                            Baptême par immersion

                                                                                              Ils adorent des icônes

                                                                                              Les religieux portent la barbe 

     

    B Le développement culturel

    - L’Empire Byzantin :

    Sainte-Sophie (page 155): C’est une église construite par Justinien au Vème. Elle se distingue par sa taille (55m de haut, coupole de 30m) et  la qualité de son architecture.

    Icônes : C’est une peinture sacrée sur un panneau de bois.

      

    ( Le christianisme est la religion officielle de l'Empire, et les Byzantins réussirent même à convertir leurs voisins slaves.

    ( Pour transmettre plus facilement le christianisme, deux moines, Cyrille et Méthode (IXème siècle) ont inventé l'alphabet cyrillique, parfaitement adapté aux langues slaves. La bible a ainsi pu être traduite. (voir icône page 18 et donner des exemples de conversion d’écriture slave en cyrillique puis latin).

    Etude de l’icône « la vierge et l’enfant », XIIIème, Studineca (Serbie) .Regards peu expressif et dirigé vers  le « spectateur », air « adulte » de l’enfant. Coussin pourpre  et posture droite.

    Mosaïque : C’est un assemblage de pierres de couleurs qui donne une image sacrée. (ex : Mosaïque de Ravenne) 

     

    Les personnages sont figés, sans expression. Jésus est représenté comme un adulte (même quand il est bébé). Il paraît sérieux voire grave.

    Conclusion : L’Art Byzantin a une réelle originalité. Elle se retrouve dans tous les domaines.

    Ex : Eglise en croix grecque, Alphabet cyrillique.

     

    • L’Empire Carolingien :

    Aix la Chapelle : Palais de Charlemagne. Page 158-159.

    Ce palais réuni l’essentiel des fonctions :

    • Politique
    • Religieux
    • Militaire
    • Judiciaire
    • Loisirs
    • Vie privée
    • Commerce

    Charlemagne cherche à impressionner les visiteurs. Il veut montrer qu’il contrôle tous les pouvoirs. (page 158, doc 1)

    Conclusion :

    L’architecture, l’art, la culture, la religion se séparent progressivement entre Orient et Occident. Chacun développe ses productions. L’Empire romain disparaît donc définitivement dans les faits, puis dans les esprits.

    L’Empire Byzantin privilégie l’héritage gréco-romain et la religion orthodoxe.

    L’Empire Carolingien va mélanger la culture romaine et les cultures « barbares » (Francs, Alamans, Saxons…)

    Ces 2 mondes vont de moins en moins se comprendre. L’arrivée d’un troisième Empire bouleverse la carte de la Méditerranée.

    III Le monde Méditerranéen au IXème siècle.

    A Le monde carolingien se fragmente

    Connaître la carte du IXème siècle page 163

    L’Empire se divise en 3 au traité de Verdun (en 843) puis continue de se fragmenter. Les comtes et les seigneurs locaux prennent de plus en plus de pouvoir. C’est le système féodal.

    Dans le même temps l’Empire est menacé par les invasions (Vikings, Hongrois, Musulmans…).

    a.  Les vikings

    Ils attaquent par la mer et remontent les fleuves grâce à leur drakkar. Le roi de France décide de leur céder du territoire pour gagner la paix (La Normandie).

     

    b. Les Hongrois.

    Les Hongrois attaquent par la cavalerie (pillage rapide) à l’intérieur des terres. Pour se défendre les seigneurs multiplient la construction de fortifications. C’est la naissance progressive des châteaux forts.

     

    c.  Les Maures, les Sarrasins, les Arabes…

    Défaite de Roland à Roncevaux. Cela met fin aux conquêtes de Charlemagne. L’Empire reste sur la défensive.

    987 : Chute du dernier Carolingien. Le premier Capétien arrive au pouvoir : Hugues Capet.

    B Le monde Byzantin est menacé.

    Après la mort de Justinien, les Byzantins renoncent à recréer l’Empire romain. L’Empire se recroqueville (se « resserre ») sur la Grèce et l’Asie mineure (perte de l’Italie, de l’Afrique du Nord, de l’Egypte). Cet empire reste sur la défensive. Il est attaqué par l’Occident et par les musulmans.

    En 1453, il chute définitivement au profit du monde musulman.

     

    Conclusion finale

    Les 2 empires Chrétiens du Haut Moyen-âge sont très différents. Pourtant ils ont à l’origine la même religion et proviennent du même Empire (l’Empire romain).

    Ces 2 Empires sont dirigés par des chefs qui ont tous les pouvoirs (exécutif, législatif, judiciaire, militaire, religieux…)

    Fiche de synthèse

    • Repères dans l’espace : Carte du IXème (empires, villes, religions, mers, océan, fleuves…)
    • Repère dans le temps : Durée de chaque Empire, Couronnement de Charlemagne, changements dynastique, Traité de Verdun (843).
    • Savoir décrire une œuvre d’art (mosaïque, icône, architecture…)
    • Connaître Justinien et Charlemagne.
    • Savoir différencier Orthodoxes et Catholiques

    9 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique