•  

    Programme: À l’école primaire, les élèves ont abordé le XVIIIe siècle, la Révolution française et le XIXe siècle, essentiellement à travers l’histoire nationale. En quatrième, les révolutions sont au centre du programme : les XVIIIe et XIXe siècles sont caractérisés par des ruptures décisives dans l’ordre politique, social et économique et par l’accélération de l’histoire. Les élèves, poursuivent l’acquisition de repères en approfondissant la maîtrise de leur utilisation. Ils consolident leur pratique de sources historiques diverses : identification, prise en compte du contexte, confrontation entre sources différentes. Ils sont amenés à développer davantage l’exposition de leurs connaissances : les textes produits à l’écrit et les prises de parole doivent mettre en évidence les continuités, les ruptures et les interactions… Ces deux capacités (analyse de documents et maîtrise de l'expression écrite et orale) concernent toutes les parties du programme.

     

     

    I - L’EUROPE ET LE MONDE AU XVIIIe SIÈCLE
    ( environ 25% du temps consacré à l’histoire)

     

    Thème 1 - L’EUROPE DANS LE MONDE AU DÉBUT DU XVIIIe SIÈCLE

     

    CONNAISSANCES
    Les grandes puissances européennes et leurs domaines coloniaux, les grands courants d’échanges mondiaux au début du XVIIIe siècle

    DÉMARCHES
    L’étude s’appuie sur des cartes et des tableaux au choix représentant une ville ou un port.

    CAPACITÉS
    Connaître et utiliser les repères suivants
    - Les grandes puissances politiques en Europe sur une carte de l’Europe au début du XVIIIe siècle
    - Leurs empires coloniaux sur une carte du monde au début du XVIIIe siècle
    - Quelques grandes routes maritimes

     

     

    Cours pour tableau blanc interactif (TBI)

    coursnote

     

    Cliquez sur l'image pour télécharger le cours complet au format SMART Notebook (fichier de 57 Mo)

     

     

    Résumé de la démarche (manuel Belin)

    I. Étude de cas : Londres.

     

    1. Carte 3 p. 15 : Localisez Londres au Royaume-Uni.

    Capture01

    2. Doc. 5 p. 13 : Identifiez les bâtiments qui prouvent que Londres est une capitale. 

    2

     

    3. Doc. 1 p. 12 et 5 p. 13 : Quel lieu et quelle activité de Londres sont représentés sur le tableau ? Dans quelle partie de la ville se situe cette zone d'activité ?

     

    3

     

    4. Carte 4 p. 15 : Quelles sont les deux grandes régions du monde avec lesquelles Londres fait du commerce ? Pour chacune de ces régions, citez quelques exemples de produits qui arrivaient à Londres.

    5. Doc. 2 p. 12: Quels sont les indices de la richesse de Londres ? Quelle est sa place parmi les autres villes ?

     

    A l'aide des réponses aux questions, rédigez quelques phrases pour décrire la ville de Londres au début du XVIIIème siècle.

     

    II.        Synthèse.

    La France est le pays le plus peuplé d'Europe. Depuis le règne de Louis XIV (1661-1715), elle est devenue un modèle politique (le roi absolu) et artistique (le château de Versailles) pour les autres pays européens.

    Le Royaume-Uni est la première puissance maritime et commerciale d'Europe.

    Les États d'Europe de l'Ouest (Royaume-Uni, France, Pays-Bas, Espagne et Portugal) possèdent des colonies (voir définition dans le manuel) qui sont principalement situées en Amérique.

    Les ports de la façade Atlantique de l'Europe profitent du développement du commerce maritime avec les colonies d'Amérique (la route maritime des Indes occidentales) et avec l'Asie (la route maritime des Indes orientales).

     

    Petit Powerpoint


    2 commentaires
  •  
    <xml><w:worddocument><w:compatibility><w:breakwrappedtables> LE COLLÉGIEN<o:p></o:p></w:breakwrappedtables></w:compatibility></w:worddocument></xml>

    <xml><w:worddocument><w:compatibility><w:breakwrappedtables> </w:breakwrappedtables></w:compatibility></w:worddocument></xml>

    ( environ 30% du temps consacré à l’éducation civique)<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

     

    collegien

    Cliquez sur l'image pour télécharger le cours en version Notebook

    (pour tableau blanc interactif)

     

     

    CONNAISSANCES<o:p></o:p>

    - Un lieu d’apprentissage, de transmission et de construction des savoirs,<o:p></o:p>d’échanges.<o:p></o:p>

    - Un lieu avec des acteurs différents, où l’on peut s’impliquer et devenir<o:p></o:p> autonome.<o:p></o:p> Toute collectivité a des règles nécessaires à son fonctionnement. Au<o:p></o:p> collège, chacun a des droits, des devoirs et un rôle différents selon le<o:p></o:p> statut et l’âge.<o:p></o:p> Dans les établissements publics, la laïcité est un principe fondamental.<o:p></o:p>

    <o:p></o:p>

    DÉMARCHES (programme officiel)<o:p></o:p>

    Être autonome nécessite de maîtriser des capacités fondamentales<o:p></o:p> définies dans le socle : avoir des méthodes de travail, savoir<o:p></o:p> travailler en équipe, développer sa capacité de jugement et son<o:p></o:p> esprit critique, être capable de rechercher l’information, prendre des<o:p></o:p> initiatives… Pour les faire acquérir, l’enseignant varie les<o:p></o:p> démarches pédagogiques : par exemple l’utilisation du CDI, le<o:p></o:p> travail de groupe…<o:p></o:p> L’élection des délégués est l’occasion d’étudier les règles de la vie<o:p></o:p> démocratique (le principe de la représentation, le suffrage<o:p></o:p> universel, le vote secret) de façon concrète.<o:p></o:p> On part du règlement intérieur du collège pour montrer que la<o:p></o:p> laïcité est à la fois une valeur et une pratique.<o:p></o:p> Les discriminations qui existent dans l’accès à l’éducation doivent<o:p></o:p> être étudiées à partir d’exemples, en France et dans le monde.<o:p></o:p> Les grandes étapes de l'histoire de l'éducation en France peuvent<o:p></o:p> venir à l'appui de cette réflexion.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p><o:p></o:p>

    Thème N°1 - Les missions et l’organisation du collège<o:p></o:p>

    <o:p> 
    </o:p>

    Introduction<o:p></o:p>

    Le collège est :

    - Un lieu d’apprentissage, de transmission et de construction des savoirs,<o:p></o:p> d’échanges.<o:p></o:p>

    - Un lieu avec des acteurs différents, où l’on peut s’impliquer et devenir<o:p></o:p> plus autonome.<o:p></o:p>

    Toute collectivité a des règles nécessaires à son fonctionnement. Au<o:p></o:p> collège, chacun a des droits, des devoirs et un rôle différents selon le<o:p></o:p> statut et l’âge.<o:p></o:p> Dans les établissements publics, la laïcité est un principe fondamental.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    I : Le collège , mode d’emploi <o:p></o:p>

    A : Rôle du collège<o:p></o:p>

    -    Le collège est un: <o:p></o:p>

    -         Lieu de vie en commun<o:p></o:p>

    -         Lieu de travail (savoirs, savoir-faire)<o:p></o:p>

    -         Lieu de formation (citoyenneté)<o:p></o:p>

    Election des délégués de classe<o:p></o:p>

    Document : Le plan du collège

     

    <o:p></o:p>

    B: Qui fait quoi au collège ?<o:p></o:p>

    -         L’équipe administrative dirigée par le principal<o:p></o:p>

    -         L’équipe des personnels ATOS est dirigée par le gestionnaire<o:p></o:p>

    -         La vie scolaire est dirigée par la CPE.<o:p></o:p>

    -         Le professeur principal s’occupe de l’équipe pédagogique et de sa classe. Il prépare le conseil de classe<o:p></o:p>

    -         Les délégués représentent les élèves de leur classe. <o:p></o:p>

    Document : Liste du personnel

    <o:p> </o:p>

    II : Le collège un lieu pour apprendre à vivre ensemble<o:p></o:p>

    A : Le règlement intérieur<o:p></o:p>

    Adopté par le conseil d’administration. Il fixe les règles de vie.<o:p></o:p>

    Document : Le règlement intérieur.

     

     

    B: Les élections des délégués de classe

    Les délégués représentent les élèves au conseil de classe. Ils sont élus par un vote secret.

    <o:p></o:p>

     

    C: Droits et devoirs des collégiens.<o:p></o:p>

    -         Droits<o:p></o:p>

    o      Expression<o:p></o:p>

    o      Respect<o:p></o:p>

    o      Sécurité<o:p></o:p>

    o      Etre entendu et aidé<o:p></o:p>

    -         Devoirs.<o:p></o:p>

    o      Présence, ponctualité.<o:p></o:p>

    o      Travail régulier<o:p></o:p>

    o      Respect des personnes et des biens.<o:p></o:p>

    -         Sanctions prévues<o:p></o:p>

    o      Avertissement oral<o:p></o:p>

    o      Avertissement écrit<o:p></o:p>

    o      Retenue<o:p></o:p>

    o      Commission de vie scolaire<o:p></o:p>

    o      Conseil de discipline (exclusion temporaire ou définitive)<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    III : La laïcité.<o:p></o:p>

    A : Origines

    <o:p></o:p>

    Ecole dans les établissements religieux (donc éducation religieuse). Puis la France est devenue laïque (sans religion). Les croyances deviennent privées.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    1789 : Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen <o:p></o:p>

    <o:p></o:p>

    1881-1882 : Lois de Jules Ferry<o:p></o:p>

    <o:p></o:p>

    1905 : Séparation église et Etat. (renforcée en 2004)<o:p></o:p>

    1946, 1958 : Constitution<o:p></o:p>

    B: Principes.<o:p></o:p>

    -         Neutralité des enseignants.<o:p></o:p>

    -         Interdiction de porter des signes visibles manifestant une appartenance religieuse.<o:p></o:p>

    -         Respect de la liberté de conscience. Rejet des discriminations.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Conclusion<o:p></o:p>

    « Quand on ouvre une école on ferme une prison »  V.Hugo

    <o:p></o:p>

    Au collège, chacun est à sa place et on ne peut pas faire n’importe quoi. Le collège est un lieu d’apprentissage de la citoyenneté  notamment par l'élection du délégué de classe.

                        <o:p></o:p>

    Suite dans le thème 2 - L’éducation : un droit, une liberté, une nécessité

     

    DOCUMENTS DE REFERENCE

    Convention internationale des droits de l’enfant de 1989 (art. 28)

    Préambule de la Constitution de 1946 (paragraphe 13)

    Loi du 15 mars 2004, sur l’application du principe de laïcité dans les établissements scolaires et publics, modifiant le code de l’éducation, art. L 141-5-1

    Loi du 11 février 2005, sur les personnes handicapées, dispositions générales (art. 2), modifiant le code de l'action sociale et des familles, art L 114-1 et 2

    Extraits du règlement intérieur du collège

    Extraits du Guide juridique de l’internet scolaire, janvier 2004

    <o:p></o:p>


    12 commentaires
  •  

    Pour télécharger le logiciel Smart Notebook pour tableau blanc interactif (TBI),http://my-ict.wikispaces.com/file/view/smart_notebook_icon.png/272636478/43x43/smart_notebook_icon.png

    Clé d'activation:
    Fournie par le collège

     
    HISTOIRE
     
     
    I - L’EUROPE ET LE MONDE AU XVIIIe SIÈCLE
     
    II - LA RÉVOLUTION ET L’EMPIRE
     
    III - Le XIXe SIÈCLE
     
     
     
    GEOGRAPHIE
     
    I - DES ÉCHANGES A LA DIMENSION DU MONDE
     
    II - LES TERRITOIRES DANS LA MONDIALISATION
     
    III- QUESTIONS SUR LA MONDIALISATION
     
     
     
    EDUCATION CIVIQUE
     
    I - L'EXERCICE DES LIBERTÉS EN FRANCE
     
    II - DROIT ET JUSTICE EN FRANCE
     
     

    votre commentaire
  •  

    Un exemple de sentiment  libéral: Etude du tableau de Delacroix

    "Le 28 juillet, ou la liberté guidant le peuple"

     

    Introduction

    Il a été crée par Eugène Delacroix (ce tableau était sur les anciens billets de 100 francs...) qui vécut entre 1798 et 1863. Il évoque la révolution de 1830 à Paris (celle qui fait chuter Charles X pour Louis-Philippe. Delacroix le peint à l'âge de 32 ans.

     

    Rappel des évenements

    25 juillet 1830: Charles X supprime la liberté de la presse, dissout l'assemblée et nomme des royalistes à de hautes fonctions.

    26 juillet: Les parisiens dressent des barricades

    29 juillet: Charles X retire son projet, mais il est déja trop tard.

    30 juillet: Louis-Philippe est le nouveau roi de France

     

    Delacroix

    Il est né riche (son père était ambassadeur) et est célèbre depuis 1824, grâce à un tableau sur la lutte du peuple Grec (tableau 2 page 248).

     

    Le tableau

    - Il est grand  (2,6 m sur 3,25 m)

    - Il représente l'insurrection du 28 juillet

     

    Les personnages

    - La liberté, c'est une figure allégorique, elle porte le drapeau bleu-blanc-rouge, pourtant abandonné sous la restauration (1815) et le bonnet phrygien (escalves affranchis de la Rome Antique)

    - L'homme au chapeau: C'est un bourgeois en haut (redingote, haut de forme) et un ouvrier en bas (ceinture de flannelle des ouvriers et pantalons large) En fait, il représenterai Delacroix qui se montre ainsi solidaire des émeutiers.

    - L'homme au sabre: C'est un ouvrier

    - L'homme agenouillé et blessé: Un immigré rural récent.

    - Le polytechnicien: avec son bicorne représente les étudiants

    - L'enfant Il porte le béret des étudiants et la giberne (sorte de pochette des soldtas de Charles X). Il brandit deux pistolets de cavalerie (il a certainement fallu lutter pour les voler). C'est le "gamin de Paris", celui dont Hugo s'inspira pour ses Misérables.

    - Les cadavres: (Un hommage au radeau de la Méduse de Géricault ? Voir page 141) Les deux de droites sont des soldats de Charles X (un garde suisse et un cuirassé de la garde). Celui de gauche est un insurgé. Ils semblent "ouvrir la voie vers la liberté.

    - A l'arrière plan, on voit Notre-Dame de Paris. Problème, cet angle de vue ne correspond à rien de réel.

     

    La liberté est proche de l'enfant, cela sous-entend qu'elle représente l'avenir.

     

    Composition

    C'est une oeuvre romantique

    C'est un évenement d'actualité extraordinaire, elle donne beaucoup d'importance au mouvement. Elle cherche à exprimer un idéal (la liberté), a eveiller les sentiments (pitié, enthousiasme, détermination)

    Le peintre insiste sur les sujets qui l'intéressent, les autres sont flous...

     

    Conclusion

     

    Cette oeuvre à une force subversive au XIXème siècle (on expose l'oeuvre puis on la retire car on a peur qu'elle attise l'émeute contre le nouveau roi: "Louis-Philippe".

    Du coup, c'est Louis-Philippe qui l'achète et l'expose au musée du Luxembourg (1855: Pour l'expo. universelle) il ne sera vraiment exposé qu'après la mort de Delacroix, en 1863, quand le régime est moins répressif.

    Le vrai libéralisme, c'est peut-être avant tout d'avoir la possibilité de s'exprimer. Au niveau de la pensée politique, pas au niveau économique...


    votre commentaire