• I. LES DEBUTS DE L’ISLAM
    ( environ 10% du temps consacré à l’histoire)


    CONNAISSANCES
    Les musulmans sont abordés dans le contexte de la conquête et des premiers empires arabes, dans lequel la tradition islamique est écrite (VIIe - IXe siècle).
    Quelques uns des récits de la tradition (Coran…) sont étudiés comme fondements de l’islam.
    L’extension et la diversité religieuse et culturelle de l’Islam médiéval sont présentées au temps de l’empire omeyyade ou de l’empire abbasside.

    DEMARCHES
    L’étude commence par la contextualisation des débuts de l’islam. Elle est fondée sur des sources historiques, le récit d’un événement (la conquête de la Palestine—Syrie, de l’Égypte…) ou d’un personnage.
    Les textes (Coran, Hadiths et Sunna, Sîra) sont datés en relation avec ce contexte. Ils permettent d’aborder le personnage de Mahomet.
    L’étude est conduite à partir de la vie urbaine (à Damas, Cordoue, Bagdad…) et/ou de personnages (Moawwiya et Ali, Haroun el Rachid…). Elle comprend la présentation d’une mosquée. Elle débouche sur une carte qui situe le monde musulman médiéval par rapport à ses voisins.

    CAPACITES
    Connaître et utiliser les repères suivants
    - L’Hégire : 622
    - L’extension de l’islam à l’époque de l’empire omeyyade ou abbasside sur une carte du bassin méditerranéen
    Raconter et expliquer
    - Un épisode de l’expansion musulmane
    - Quelques épisodes de la tradition musulmane significatifs des croyances
    Décrire
    - Une mosquée (Médine, Damas, Cordoue…)
    - Une ville (Bagad, Damas, Cordoue…)

    L’étude commence par la contextualisation des débuts de l’islam. Elle est fondée sur des sources historiques, le récit d’un événement (la conquête de la Palestine—Syrie, de l’Égypte…) ou d’un personnage.

    L’étude est conduite à partir de la vie urbaine (à Damas, Cordoue, Bagdad…) et/ou de personnages (Moawwiya et Ali, Haroun el Rachid…). Elle comprend la présentation d’une mosquée. Elle débouche sur une carte qui situe le monde musulman médiéval par rapport à ses voisins.

     

    Introduction

    L’Arabie est une région aride. Le peuple Arabe n’était pas musulman avant l’arrivée de Mahomet.

    Islam : « Soumis à Dieu (Allah) » = religion musulmane (attention de ne pas confondre "Islam" (religion musulmane) et "Islamisme" (vision intégriste de cette religion)

    Il y a plusieurs façon de prénomer Mahomet.  (Mohammed ou encore Muhammad). En France l'orthographe Mahomet s'est imposée dans la langue française depuis longtemps (on appelait ainsi les muslmans des "Mahométans" au Moyen-Âge) 

    Partie I: Les débuts de l'Islam

    A: le monde arabe avant l'Islam

    L’Arabie vit du commerce avec  les autres royaumes (Byzantins, Inde, Chine, Carolingiens). C’est un peuple nomade*. Le peuple Arabe commerce à partir des oasis* en faisant des convois appelés caravanes*. 

     

     

     

    B: Mahomet et la naissance de l'Islam

      

    Mahomet et les prophètes qui, selon le Coran, sont des hommes désignés par Dieu pour transmettre le message.

    Les miniaturistes persans et turcs oseront représenter Mohammed à visage découvert

    (Manuscrit persan, Bibliothèque nationale, Paris)  

     

     

    Mahomet est un riche commerçant. Il ne sait pas lire et écrire.  D’après le Coran (livre sacré) il reçoit la révélation par l’Ange Gabriel.

    622 : L’Hégire, c’est le départ de Mahomet.  Il part de la Mecque vers Médine. C’est le début de l’ère musulmane.

     


    C: La conquête de la Syrie

     

    Textes de références

    Document 1

    Quand Héraclius1 massa ses troupes contre les musulmans et que les musulmans apprirent
    qu’elles avançaient pour le rencontrer à Yarmouk, les musulmans reversèrent aux
    habitants de Hims l’impôt qu’ils avaient reçu d’eux, en disant : « Nous sommes trop
    occupés pour vous secourir et vous protéger; veillez à votre propre sécurité ». Mais la
    population de Hims répliqua : « Nous préférons votre domination et votre justice à l’état
    d’oppression et de tyrannie dans laquelle nous vivions ».

    Al Balâdhuri, Histoire des conquêtes musulmans, fin du IXe siècle
    1. Empereur byzantin

    Document 2

    Abû’Ubayada [général arabo-musulman], quand il pénétra en Syrie, conclut la paix avec
    les habitants aux conditions que voici : leurs églises et synagogues seront respectées, mais
    ils n’en construiront pas de nouvelles; (...) ils édifieront à leurs frais les ponts franchissant
    les rivières; ils hébergeront pendant trois jours les musulmans passant chez eux; ils
    n’injurieront ni ne frapperont les musulmans; ils n’érigeront pas de croix dans un milieu
    musulman; ils allumeront des signaux pour servir aux combattants dans la voie d’Allah,
    ne feront point connaître les points faibles de notre territoire.

    Abû Yûsuf Ya’qûb, Le livre de l’impôt foncier, VIIIe siècle

    Document 3

    Le calife Omar1 garantit la sécurité aux habitants de Jérusalem pour eux-mêmes, leurs
    possessions, et tout ce qui concerne leur culte. Leurs églises ne seront pas transformées en
    habitations ni ne seront pas détruites. Ils ne seront point contraints en matière de religion.
    Il prend Dieu pour témoin. Il ne leur sera fait aucun mal à condition que chacun paie un
    impôt, la capitation.

    D’après Al-Tabarî, historien, Chronique, VIIIe siècle
    1. Calife de 634 à 644

     

    La conquête du monde Arabe est rapide. Elle est favorisée par le rejet de l'Empire Byzantin et une application tolérante (pour l'époque) de la religion.La liberté de culte est assurée (contre le versement d'un impôt).

     

    Partie II: La vie urbaine

     

     

    A : La mosquée, le lieu central de la vie urbaine

    C’est le lieu de culte des musulmans. Les mosquées sont construites avec les mêmes types de bâtiments (voir fiche). Même si certaines paraissent très différentes des autres

    Mosquée de Damas

    Mosquée de Cordoue


    La Grande mosquée des Omeyyades de Damas

     

    Présentation de la ville de Bagdad.

    On dit souvent que Bagdad fut fondée au VIIIe siècle, en 762, par le calife abbasside Abou-Djaafar Al-Mansur . Cependant, elle est certainement plus ancienne puisqu’elle est citée dans le Talmud, de 2 siècles antérieur. Après la prise du pouvoir par les Abbassides au détriment des Omeyyades de Damas en 750, la ville est choisie comme capitale du califat, mais a pour rivales dans cette fonction, d’abord Le Caire (avec la dynastie des Fatimides), puis Cordoue avec le nouveau califat des Omeyyades. Bagdad joue le rôle d’une des capitales de l’islam et le restera jusqu’à la moitié du XIIIe siècle.

    Le Bagdad des Abbassides est une ville ronde de quatre kilomètres de diamètre avec quatre portes. Elle est protégée par un fossé de vingt mètres de large et une double enceinte circulaire. Le palais, la mosquée et les casernes se trouvent au centre, tandis que la ville constitue un anneau entre les deux remparts. La ville avait un dôme vert, de 48,36 mètres de haut, construit sur le palais, dominant la ville. Ce dôme qui fit la gloire de Bagdad se serait effondré en 941 à cause de la foudre.  Elle était formée de deux grandes parties :

    1. La ville ronde d'al-Mansur sur la rive ouest du Tigre
    2. La ville fortifiée par Al-Mustazhir en 1095, à l'est. En 1221, le calife An-Nasir rénova les fortifications auxquelles il flanqua des bastions. Une seule porte est encore conservée : Bab al-Wastani dont la tour mesure 14,5 mètres de haut pour une circonférence de 56 mètres[5].

    Elle devient la plaque tournante du grand commerce :

    Le monde musulman importe également des esclaves (slaves, turcs, africains) et des matières premières (bois de construction, fer) et exporte des matières première (alun) et des produits de l’artisanat (tissus, objets de verre et de métal, entre autres).

    Certains historiens de la démographie considèrent Bagdad comme la première ville au monde à avoir atteint une population de un million d'habitants entre les VIIIe siècle et IXe siècle. On estime la population de l'ancienne « capitale » des Francs, Aix-la-Chapelle, à environ 10 000 habitants à la même époque.

     

     

    B: Le coran et l'application de ses obligations

    Tirer les informations d'un texte pour répondre à des questions. Définir le coran.

    Résumé:

    Le coran est le livre sacré des musulmans. Il a été écrit après la mort de Mahomet vers 650. Pour le musulman, le coran est un ensemble de révélations de Dieu.

    Il est réparti en 114 sourates divisées en versets.

    Histoire Partie I: Les débuts de l'Islam

     

    Les 5 piliers de l'Islam: (faire l'étoile à 5 branches)

    - La profession de foi ("Dieu est unique et Mahomet est son prophète")

    - Le jeune du ramadan

    - Le pèlerinage (voyage religieux à la Mecque)

    - L'aumône (partager)

    - Les 5 prières quotidiennes.


    Il existe aussi d'autres obligations pour les musulmans.

    Exemple, les interdits alimentaires (ne pas manger de porc), l’alcool, le jeu. Polygamie limitée (pas plus de 4 femmes).

    La religion musulmane est très contraignante. Il y a des codes à respecter. La religion est présente dans la vie quotidienne.

     

    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11

    Précédent Pause Suivant

     
    • Plus de deux millions de musulmans se sont rassemblés dans la ferveur sur le mont Arafat, lundi 15 novembre, moment fort du pèlerinage annuel de La Mecque. AFP/MUSTAFA OZER

      Plus de deux millions de musulmans se sont rassemblés dans la ferveur sur le mont Arafat, lundi 15 novembre, moment fort du pèlerinage annuel de La Mecque.

     

    <script type="text/javascript"> $(function(){ $("#mia_portfolio_1440431").portfolio({"previousControl" : "#portfolio_1440431_prev", "nextControl" : "#portfolio_1440431_next", "pauseControl" : "#portfolio_1440431_pause", "pagination" : "#portfolio_1440431_pagination", "autoPlay" : true }); }); </script>

     

    C: Les grands personnages de l'Islam

    Moawwiya et Ali, Haroun el Rachid

    À la mort de Mahomet en 632, le premier calife est Abou Bakr (ou Abubéker) qui poursuit la conquête de la péninsule Arabique. À sa mort en 634, son premier ministre Omar lui succède. Celui-ci conquiert la Palestine, la Mésopotamie, l'Égypte et la Perse ; en 644, il est poignardé par un ancien esclave perse. Avant de mourir, il désigne un comité de six personnes qui devront choisir parmi eux le troisième calife. Ce sera Othman (644-656). Le quatrième calife est Ali (656-661). Ensuite le califat devient dynastique. La première de ces dynasties est celles des Omeyyades qui choisissent Damas comme capitale. Viennent ensuite celles des Abbassides, qui portent leur siège à Bagdad. Ceux-ci voient leur autorité contestée et la proclamation de califes concurrents (Fatimides au Caire, Omeyyades à Cordoue) si bien que dès le IXème siècle, à peine plus de deux cents ans après l'hégire, le monde musulman est divisé en trois califats indépendants.

    1. celui d'Orient, dont le siège fut d'abord à Médine au cours des trois premiers califats, ensuite à Koufa en Irak jusqu'à la mort d'Ali, puis à Damas sous la famille des Omeyyades, et à Bagdad sous celle des Abbassides ; il dura 626 ans (632-1258) ; califat unique à ses débuts, certains territoires s'affranchirent par la suite de son autorité en se constituant comme califats concurrents ;
    2. celui d'Égypte ou des Fatimides, qui fut fondé en 909 par Ubayd Allah al-Mahdi, descendant de Fatima, fille de Mahomet, et qui fut renversé en 1171 par Saladin.
    3. celui de Cordoue, issu d'un émirat fondé à Cordoue en 756 par Abdérame, de la famille des Omeyyades, et démembré en 1031;

    III Le rayonnement de l’Islam.

    A : Les conquêtes

    Carte de l’expansion de l’islam.


     

    Djihad : Guerre sainte.

    On promet le paradis aux combattants.

    Développement d’une armée puissante basée sur la cavalerie (donc rapide).

    L’islam se montre tolérant dans les pays conquis. On autorise la pratique de la religion contre le paiement d’un impôt.

     

    B La culture.

    Voir le texte des médecins francs et syriens.

    Les musulmans ont su récupérer les connaissances des romains, des byzantins, des indiens.

     

    -        Chimie, Géométrie, Algèbre…

     

    Les musulmans se montrent plus ouverts au domaine scientifique.

     

    C Le domaine commercial.

    Bagdad est considéré comme la ville parfaite. La ville est centrée sur la mosquée.

    Le monde musulman est très étendu. Il permet donc de commercer avec de nombreux pays (Chine, Inde, Empire Byzantin, Empire Carolingien…)

    Les infrastructures sont importantes :

    Grâce à sa position géographique et à sa force militaire, le monde musulman a pu dominer le commerce mondial.

     

     

    Conclusion finale.

    La religion musulmane est une religion originale qui va connaître un succès foudroyant. Cette religion est conquérante. Elle a des bases simples mais est très exigeante. Elle ne sépare pas le religieux de l’Etat. Cette civilisation s’est montrée brillante notamment lorsqu'elle s'est montrée ouverte et tolérante (ex Al-Andalous).

     

     

    Liens

    Les excellents cours de Marie Desmars

    5H1-Les débuts de l’islam-Word

    5H1-TD1-La conquête et les premiers empires arabes-Diaporama

    5H1-TD2-Les fondements de l’islam-Diaporama

    5H1-TD3-Bagdad capitale de l’empire musulman-Diaporama

    5H1-TD4-La mosquée de Damas-Diaporama


    50 commentaires