• Chapitre 6 Histoire Thème 2: L’INDE CLASSIQUE AUX IVe ET Ve SIECLES

    Thème 2. - L’INDE CLASSIQUE

    AUX IVe ET Ve SIECLES

    CONNAISSANCES

    La dynastie des Gupta (IVe – Ve siècle), qui réunifie l’Inde du nord, marque l’apogée de la civilisation de l’Inde classique. L’art indien d’inspiration hindou et bouddhiste, est cultuel et codifié.

    DEMARCHES

    Étude au choix.

    - Un mythe hindou.

    - Un site de l’époque des Gupta.

    CAPACITES

    Connaître et utiliser le repère suivant

    L’Inde des Gupta, IVe – Ve siècle

    Raconter un mythe hindou ou décrire un site de l’époque des Gupta

     

    Les Gupta sont une dynastie qui règne sur le nord de l'Inde du milieu du IIIe siècle à 535. Leur origine reste mystérieuse et il est probable qu'ils aient été tout d'abord un clan de râjas à la tête de petits états dans la vallée du Gange et de ses affluents. Cette dynastie connaît une expansion rapide au IVe siècle sous l'impulsion des conquérants Chandragupta et Samudragupta, et voit l'apogée de sa prospérité durant la première moitié du Ve siècle, notamment sous le règne de Kumarâgupta Ier et de son fils Skandagupta. Le déclin des Gupta débute ensuite, sous l'effet d'invasions extérieures et de forces centrifuges.

    Bien que considéré comme un Empire, l'État gupta s'avère en réalité être peu centralisé, même si ses souverains sont les plus puissants du sous-continent indien à leur apogée. Ils dominaient plusieurs royaumes voisins qui partageaient une culture similaire. La période gupta est souvent reconnue comme un « âge classique », ou un « âge d'or » de la culture indienne ancien, qui a vu des réalisations remarquables dans les mathématiques, l'astronomie, la littérature, le théâtre, la sculpture, etc. Si on sait désormais que cet essor est largement tributaire de la période la précédant, son importance dans l'histoire de la civilisation indienne et son rayonnement sur les pays voisins sont indéniables.

     

    I. UNE  TENTATIVE D’UNIFICATION POLITIQUE

    A.L’Inde avant les Gupta
     

    Vers 1500 av JC, les Aryens s’installent dans la péninsule indienne : ils apportent leur organisation sociale et religieuse et leur langue

    L’Inde a connu avant les Gupta la grandeur et la décadence de deux grands empires, celui des Maurya (IVème au IIème siècle av JC) et celui des Kushana (du Ier au IIIème siècle après JC)

    Un clan venu du nord de l’Inde s’empare du pouvoir et constitue un immense empire à la fin du Vème siècle : les Gupta.  Après un siècle de désordres, l’avènement de cette dynastie apparaît comme le point de départ d’une nouvelle ère.

    B.L’empire des Gupta
     
    Le fondateur : Chandragupta Ier (320-335).

    Il marque le début de la lignée des Gupta impériaux en devenant maître de la vallée du Gange et fonde une nouvelle ère. Il prend le titre de roi des rois.

    Le conquérant : Samudragupta (335-376).

    Il étend territorialement l’empire, en vassalisant des souverains locaux

    L’empereur de l’apogée : Chandragupta II (376-415).

    Il hérite des qualités diplomatiques et politiques de son grand-père et de la valeur militaire de son père. Sous son règne, l’empire atteint sa plus grande extension et connaît un grand rayonnement culture

    C.Un empire puissant

     

    Le sacrifice védique du cheval est le plus important : avant d’être sacrifié, l’animal pouvait déambuler librement pendant un an ; les territoires traversés étaient alors considérés comme appartenant au roi.

     

    II. LE RAYONNEMENT CULTUREL : UNE CIVILISATION BRILLANTE A SON APOGEE

    A.Une époque novatrice pour les sciences
     

    Instauration du système décimal avec le zéro

    B.Une littérature sanscrite brillante
     

    Le sanscrit s’impose dans la culture à l’époque Gupta comme la parole correcte. Il devient la langue universelle dans l’univers indien, comme langue diplomatique pour les relations intérieures et extérieures.

    C.Le rayonnement d’un art raffiné

    Pièce de monnaie représentant Samudragupta.

    Statue de Vishnu en état fragmentaire, Ve siècle, école de Mathurâ, Musée National de New Dehli.

     

    Les frères Pandava et leur épouse Draupadi, personnages principaux du Mahabharata, haut-relief de Deogarh, temple Dashavatara, VIe siècle.

     

    Le Stûpa Dhâmekh à Sârnâth, dédié à Buddha, remanié au VIe ou au VIIe siècle.

     

    Le temple Dashâvatâra de Deogarh, dédié à Vishnu, VIe siècle.

     

     

    De retour à Nankin au terme d’un long périple dans les lieux saints du bouddhisme, le pèlerin chinois Faxian (ou Fa-Hien) rédige au début du Vème siècle sa Relation des royaumes bouddhiques.

    « Les habitants sont nombreux et heureux. Ils n’ont pas à déclarer leurs biens, ou à se soumettre à des magistrats et à leurs règlements. Seuls ceux qui cultivent les terres royales doivent verser une part des gains qu’ils en retirent. S’ils veulent partir, ils partent ; s’ils veulent rester, ils restent. Le Roi gouverne sans trancher les têtes ou recourir aux châtiments corporels. Les coupables reçoivent simplement une amende, plus ou moins lourde, selon la gravité de leurs délits. »

    III. UN EMPIRE POLYTHEISTE ET TOLERANT


    A.L'évolution religieuse.
    1.Un jaïnisme minoritaire
    Temple jaïniste de Khajuraho
     
    2.Un bouddhisme en recul
     
    Le site de Nalanda, haut lieu du bouddhisme. Le stupa de Sarnath

     

    3. Un Hindouisme renaissantLe temple de Deogarh

     

    Dédié au dieu Vishnu et datant du VIème siècle, ce temple témoigne du renouveau de l’hindouisme sous les Gupta. Parmi la triade brahmanique, Vishnu devient pour la dynastie la divinité tutélaire et son culte connaît un essor considérable.

     

     

    * triade brahmanique : les trois principales divinités : Brahma, Vishnu et Shiva

     
    B. UN EXEMPLE DE MYTHE HINDOU : Les avatars de Vishnu
     
     
         
         

    Un mythe : Les avatars de Vishnu

     

    Dans l'hindouisme, un avatar (अवतार, avatâra, en sanskrit "descente", au sens de "descente du ciel") est l'incarnation d'une divinité sur terre, en réponse à un besoin de l'humanité.

    Qu'appelle-t-on les avatars de Vishnu ?
     

    Vishnu est, avec Brahmâ et Shiva, un des trois grands dieux de l'Inde. Il protège et renouvelle le monde, il enfante deux dieux : Brahmâ qui sort de son nombril et Shiva de son front. Il existe 9 avatars (avatara : « descente », sortes d'incarnations de Vishnu) :

    • le poisson
    • l'homme lion et le nain
    • la tortue
    • le sanglier
    • l'homme à la hache
    • le héros Rama
    • Krishna
    • le cheval blanc : Kalkin
    • Bouddha

    les souverains Gupta le considèrent comme leur divinité d'élection, il jouit d'une popularité considérable, il est figuré en costume royal, coiffé d'une tiare et sa parure comporte une longue guirlande de fleurs.


    Les avatars de Vishnu sont un thème récurent de la littérature indienne. Ils sont racontés dans les Purana,  textes épiques écrits en sanskrit qui font partie de la littérature sacrée de l'hindouisme. Les Purana font suite aux grandes épopées que sont le Ramayana et le Mahabharata. Les Purana ont été composés à partir du IVe siècle apr. J.-C. Plusieurs auteurs se relaient jusqu'au XVIème siècle. Les Purana s'adressent à tous et non pas seulement à l'élite des initiés. Il y a dix-huit Purana majeurs et dix-huit Purana mineurs. Chaque Purana est consacré en priorité à l'un des trois dieux hindous : Brahmâ, Vishnu et Shiva.

     

     

     

     « L'homme - lion » - « Il était une fois un démon-roi du nom d'Hiranya-Kashipu, qui régnait sur le monde. Ce roi d'une grande cruauté était invulnérable aux hommes, aux animaux et aux dieux... » 

     
    Pour vaincre le démon Hiranyakashipu qui, à la suite de grandes ascèses, avait obtenu de Brahmâ de ne pouvoir être tué ni par un homme, ni par un dieu, ni par un animal, ni à l'extérieur, ni à l'intérieur, ni au sol, ni en l'air. Sous sa forme composite, Vishnu prit la forme d'homme-lion le tua en le saisissant au seuil d'une porte - ni à l'intérieur, ni à l'extérieur - et en le maintenant sur son genou - afin qu'il ne soit ni au sol, ni dans les airs - et l'étripa. )

    Autres mythes

     

    avatar 1

    © The Trustees of the British Museum
    gouache sur papier

    " La terre, entourée de mers, avec ses montagnes et ses forêts, ne présentait plus que l'apparence d'un immense océan, et elle était engloutie dans les vastes flots. Le dieu qui a mille têtes [Vishnu], le maître de la nature, pour le bien des mondes, prit cette forme de sanglier du sacrifice, forme puissante et miraculeuse: sur une de ses défenses, il souleva la terre submergée sous l'eau de la mer. "

    Source : Harivansa, Quarante et unième lecture.

     

        

    « Bali avait acquis, à force d'austérités et de pénitences, un pouvoir rivalisant avec celui des dieux; il menaçait ainsi l'équilibre du monde. Vishnu décida d'intervenir. Il se rendit à la cour de Bali sous l'aspect d'un nain habillé en mendiant.
    Que veux-tu? lui demanda Bali. Je m'appelle Vâmana, répondit le nain, et je souhaite me fixer dans ton pays. J'ai besoin d'un peu de terre ; accorde-moi l'espace que je pourrai parcourir en trois pas.

    Le roi Bali regarda les courtes jambes du mendiant, et ne put s'empêcher de sourire.
    Bien, accepta-t-il, toute l'étendue couverte en trois de tes pas t'appartiendra.
    A peine eut-il prononcé ces mots que Vâmana, le Nain, reprit sa forme de Vishnu, sa colossale Forme cosmique : il se transforma en Trivikrama. D'un seul pas il couvrit toute la Terre, du deuxième il parvint au ciel. Ayant ainsi parcouru l'ensemble du cosmos, Vishnu, d'un troisième pas, toucha du pied la tête de Bali. Ce simple effleurement changea complètement Bali : l'ennemi des dieux devint à jamais un adorateur de Vishnu. »

    Source:
    Ramayana, trad. S. Demetrian. (p.56) Ed. A. Michel
    © The Trustees of the British Museum
    gouache sur papier

     


     

    Stéphane Berton, Jean-Louis Boussard, Vanessa Martin-Poupard

    ressources associées

    Télécharger ce fichier (Diaporama 
GUPTA 2ème partie  8 mars 
2009.ppt)L'Inde des Gupta (2e partie) [PPT] 5610 Kb
    Télécharger ce fichier (Gupta 1ère partie.pptx)L'Inde des Gupta (1e partie) [PPTX] 2596 Kb

     

    ellora_pt.jpg l'Inde classique à partir du récit d'un pèlerin (1) 10/05/2009
    Des pistes pour mener la séquence sur l'Inde au temps de la dynastie Gupta à travers le récit d'un pèlerin chinois du V ème siècle.
    Inde, Gupta, mythe, hindouisme, bouddhisme Stéphane Berton, Jean-Louis Boussard, Vanessa Martin-Poupard
    avatar_pt.jpg l'Inde classique : les avatars de Vishnu (2) 09/05/2009
    Des pistes pour mener la séquence sur l'Inde au temps de la dynastie Gupta : l'étude du mythe de Vishnu
    Inde, Gupta, mythe, hindouisme, Vishnou Stéphane Berton, Jean-Louis Boussard, Vanessa Martin-Poupard
    gestuelle_pt.jpg l'Inde classique : complément (3) 10/05/2009
    Une approche complémentaire qui peut prolonger l'une ou l'autre des deux propositions précédentes sur l'Inde des Gupta
    Inde, Gupta, mythe, bouddhisme Stéphane Berton, Jean-Louis Boussard, Vanessa Martin-Poupard

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    mathilde
    Jeudi 10 Juin 2010 à 16:39
    Merci pour la leçon grace a sa j'ai eu une bonne note !!
    2
    mathilde
    Jeudi 10 Juin 2010 à 16:39
    Merci pour la leçon grace a sa j'ai eu une bonne note !!
    3
    fredorain Profil de fredorain
    Jeudi 10 Juin 2010 à 17:21
    C'est le but du jeu ! Bravo à toi !
    4
    Moi
    Lundi 17 Juin 2013 à 14:07
    Dommage qu'il n'y est pas plus de documents
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :