• Chap 2 E-C: Le refus des discriminations

    CHAPITRE II: LE REFUS DES DISCRIMINATIONS 

     

     

    LEÇON I- Une différence n'est pas une discrimination...

     

     

    A-  Définitions et exemples

     

    Exercice à partir de la fiche de travail sur les discriminations

    Une discrimination consiste à rejeter une personne. On traite différemment une personne (ou un groupe)et, en général, plus mal que les autres.

     

    "La discrimination dans la déclaration

    universelle des droits de l’homme (1948) »

    Article 7 : « Tous sont égaux devant la loi et ont droit sans distinction à une égale protection de la loi. Tous on droit à une protection égale contre toute discrimination qui violerait la présente Déclaration et contre toute provocation à une telle discrimination ».

     

    Une différence consiste à distinguer une personne d'une autre sur des critères bien précis (âge, sexe...). Quand on la traite mieux que les autres pour combler une injustice, on parle alors de discrimination positive.

     

    Discrimination ou différence?

     

     

    Prise en compte de la différence

    Discrimination

    Dans le bus, les personnes handicapées ont des places réservées.

     

     

    Un employeur licencie sa secrétaire car elle est enceinte.

     

     

    Les familles nombreuses bénéficient de tarifs réduits.

     

     

    Dans les entreprises, des postes sont réservés aux handicapés.

     

     

    En mathématiques, Rémi a eu 18/20 et Daniel 4/20.

     

     

    Une association sportive refuse d'inscrire un étranger.

     

     

    Un propriétaire refuse de louer son appartement à un célibataire.

     

     

    A niveau égal, les femmes sont moins payées que les hommes.

     

     

    Tous les citoyens ne payent pas les mêmes impôts.

     

     

    Christine est plus sportive que Céline.

     

     

     

     

    B- La prise en compte des différences, l’exemple des enfants (page 28-29)


    Les résultats du combat contre les discriminations sont fortement inégaux selon les pays. Il est certain que c'est grâce à l'instruction et l'éducation qu'elles peuvent disparaître. Car c'est en étant informé que l'on peut être tolérant. Le xénophobie (la peur de l’autre) est issue de l’ignorance.

     

    "La convention internationale des droits de l'enfant..."  (1989)

     

    Article 32 : « Les états parties reconnaissent  le droit de l’enfant d’être protégé contre l’exploitation économique et de l’être astreint à aucun travail comportant  des risques ou susceptible de compromettre son éducation ou de nuire à son développement physique, mental, moral ou social ».

    il faut donc favoriser l’éducation des enfant et les protéger contre l’exploitation économique (travail  nuisant à son développement), militaire (il y a 300 000 enfants soldats dans le monde) ou encore sexuelle (pédophilie).

    Principaux droits des enfants

    -          Droit à la santé

    -          Droit à la vie

    -          Droit à l’éducation

    -          Droit à une famille

    -          Droit à une identité religieuse et culturelle

    .    Droit à l’expression.

     

    Conclusion

    Il est donc très important pour un enfant de connaître ses droits. Il doit aussi savoir qu’il est protégé par les lois françaises (art 222-3 du code Pénal, frapper un mineur de moins de 15 ans est égal à 20 ans de prison, art 222-29 du code Pénal, viol sur mineur de moins de 15 ans est égal à 7 ans de prison et 106 707 euros d’amende).

    Le 119 est aussi là pour donner la parole aux enfants maltraités.

    Plus tard, il est tout aussi important de s’engager individuellement pour faire progresser ce genre de cause en France ou à l’étranger. Comme pour l’égalité au chapitre précédent, la lutte contre la discrimination est un combat citoyen qui  n’est pas encore abouti complètement. Il reste du progrès à faire.

     

     

    LEÇON II- Qu'est-ce qu'une politique discriminatoire ?

     

    A-  La politique de l'Allemagne nazie

    Présentation de l’atmosphère des années 30 en Allemagne.

    Crise économique, montée des extrémismes, bsoin de boucs émissaires.

     

    Extrait de « Mon ami Frédéric » de Hans Pieter Richter.

     

    Nous courions tous les deux dans la rue. Frédéric s’arrêta essoufflé et s’appuya contre un mur ; moi, je sortis de ma poche cette petite balle de caoutchouc (…) et je la lui lançai.

    (…) Mon geste le surpris et il manqua la balle. Il y eut un bruit clair, un bruit de verre cassé (…). Bouche bée, Frédéric contemplait les débris de la vitrine (…) Une femme avait surgi devant nous, elle s’en prit à Frédéric (…)

    .    Petits brigands ! Vauriens ! (…) Ce lourdaud de Juif casse ma vitrine pour voler mes marchandises ! Puis se tournant vers Frédéric : mais tu as manqué ton coup cette fois encore ; je t’ai à l’œil. Je te connais bien tu ne m’échapperas pas. Vous autres, canailles de juifs, on devrait tous vous exterminer (…). Elle secouait Frédéric de toutes ses forces.

    .    Mais ce n’est pas lui cria-je ; c’est moi qui ai lancé la balle ; j’ai cassé la glace mais nous n’avions pas l’intention de vous voler. (…)

    .    - De quoi te mêles-tu ? Que viens-tu faire ici . Déguerpis. Tu te figures peut-être que tu dois prendre ce sale juif sous ta protection parce que vous habitez dans la même maison ? Disparais ! Elle était blême de rage.

    .    - Mais c’est moi qui ai envoyé la balle contre votre vitrine, ce n’est pas lui ! La mercière me menaça du poing, sans pour autant lâcher Frédéric. (…) Quelqu’un avait appelé la police. Un policier arrivait sur sa bicyclette (…). Il se fit tout raconter par la femme ; qui parla à nouveau d’une tentative de vol. Je tirai le policier par la manche.

    .    - Monsieur l’agent, ce n’est pas lui, c’est moi qui ai cassé la vitrine avec ma balle (…).

    .    - Tu es trop petit pour comprendre, tu crois lui rendre service en prenant son parti. Ne sais-tu pas qu’il est juif ? Nous autres, grandes personnes, nous savons par expérience ce que valent les juifs ; impossible de leur faire confiance, ils sont faux et sournois* (*qui dissimule ses sentiments réels) ; et cette femme a bien vu ce qu’a fait ce petit juif…

    .     

     

    Qui fut victime de la politique raciste des nazis?

     

    Pour quelles raisons?

     

    B- La politique discriminatoire de Vichy

     

    Etat français de Vichy : Gouvernement mis en place par le Maréchal Pétain pendant la seconde guerre mondiale.

     

    "Documents français..." cour de récré interdit aux juifs et carte d’identité marquée juif.

     

    Que montre la photo?

     

    Comment peut-on éviter que de telles politiques discriminatoires ne revoient le jour?

     

    C- Le régime politique Sud africain

     

    « Un régime politique fondé sur le racisme, l’apartheid » (Nathan, page 9)

     

    D- La "purification ethnique" en Bosnie et en Croatie

     

    "La "purification ethnique" consiste à éliminer une partie bien déterminée de la population d'un pays.(...)

    En Bosnie, ce sont les Serbes qui ont commencé : ils éliminaient tous les habitants non serbes, c'est à dire les Croates et les Musulmans, pour ne garder, dans les territoires conquis, que des populations serbes.

    Les militaires serbes ont rasé des villages entiers et chassé les populations qui se sont retrouvées sur les routes.

    Puis les militaires croates ont eux aussi pratiqué la purification ethnique : au sein même des familles, ils ont séparé de force les Croates et les non-Croates. En un an, plus de deux millions de personnes, surtout des Musulmans, ont été ainsi "déplacés" en Bosnie...".

    Okapi, n°532, janvier 1994.

     

    Où se situe la Bosnie?

     

    Quelles sont les trois principales communautés présentes en Bosnie?

     

    En quoi la "purification ethnique" lors de cette guerre est-elle un exemple de politique discriminatoire?

     

    Conclusion

     

    L’histoire montre de nombreux exemples de politiques discriminatoires mises en place par les gouvernements ou les Etats.  Aujourd’hui, la France, qui reconnaît la Convention internationale des droits de l’enfant, a pris des mesures : le code Pénal prévoit des sanctions contre ceux qui pratiquent une forme de discrimination. Ces discriminations peuvent concerner les religions, l’âge, la couleur de peau, le handicap ou encore les femmes.

     

     

    LEÇON III- Pourquoi et comment refuser le racisme ?

     

     

    A- Le racisme, qu'est-ce que c'est?

     

    Il est prouvé scientifiquement qu'il n'existe qu'une seule race. Les recherches en génétique prouvent particulièrement que les hommes, Blancs, Noirs ou Jaunes sont biologiquement "conçus" sur le même modèle

     

    Toutes les théories racistes ne sont donc pas fondées au niveau scientifique.

     

    Une même espèce humaine ( document 1a page 18 nathan).

     

    En quoi l'acte raciste relaté est-il discriminant?

     

    B- Le racisme et la loi en France

     

    Le racisme est une idée à condamner moralement, et qui est sanctionnée par la loi de la République.

     

    "Loi de 1972..." (page 21 Nathan)

     

    Quels actes punit cette loi?

     

    Quelles sont les peines maximales?

     

    C- Un exemple d'application de la loi contre le racisme

     

    "Le racisme au quotidien" (page 16-17 Nathan)

     

    Quels sont les faits reprochés?

     

    Par rapport à la loi de 1972, qu'est-ce qui rentre en compte?

     

    Quelle est la condamnation infligée au propriétaire ?

     

    Conclusion

    L’éducation, l’instruction, l’information peuvent rendre les hommes plus tolérants et plus respectueux les uns envers les autres. La xénophobie est une peur de l’étranger. Et on a peur de ce que l’on ne connaît pas.

    Anecdote sur les premier chrétiens vus par les romains.

    St Exupéry « Si tu diffères de moi, loin de me léser, tu m’enrichis ».

     

    LEÇON IV : Pourquoi et comment refuser le sexisme ?

    A- La parité hommes-femmes aujourd'hui en France

    Etude de graphiques :

    -          Réussite scolaire des filles (bac en 1919 pour les filles, 1804 pour les garçons)

    -          Réussite professionnelle des filles

    .    Nombre de députées femmes en Europe.

     

    La parité*...

    Les différences ......................... sont à la base de l'opposition hommes-femmes. Même dans les démocraties, les luttes féminines sont ............................. Tout reste à faire, bien que des organismes comme l'......................... soient conscients de ces problèmes.

    Les .......................... les plus criantes se trouvent dans les milieux professionnels : on est souvent loin de la .............................

     

     

    La parité :Le fait de mettre à égalité deux personnes ou deux groupes différents de personnes.

     

    Pourquoi les femmes sont-elles moins présentes en politique que les hommes?

     

    En France les femmes ont obtenu progressivement les mêmes droits que les hommes. Or, les mentalités sexistes perdurent, surtout chez les personnes les plus âgées et dans le travail.

     

    Des lois on été votées en France pour protéger les femmes de la discrimination. Elles imposent l’égalité professionnelle et sanctionnent les violences subies. Depuis la loi sur la parité du 6 juin 2000, il doit y avoir autant d’hommes que de femmes sur les listes de candidats à une élection.

    Mais les lois ne sont pas encore toutes appliquées…

     

    B- Le sexisme en Afghanistan

     

     

    Où est l’Afghanistan ?

     

     

    Qui sont les taliban ?

     

     

    Quels sont les interdits pour les femmes ?

     

     

    Quelle est la situation actuelle ?

     

     

    Conclusion Finale

     

    Il y a beaucoup de discriminations dont certaines n’ont pas été évoquées pendant le cour. Comme celle concernant les personnes handicapées ou les personnes âgées. L’état est chargé de lutter contre ces discriminations avec l’aide des citoyens.

     

    « Personne n’est libre tant que tout le monde n’est pas libre ».

     

     

    A LA FIN DE CE CHAPITRE, JE SUIS CAPABLE ...

    1- Des distinguer les termes "différence" et "discrimination".

    2- De fournir des exemples de situations sur ces thèmes.

    3- De donner des exemples de politiques discriminatoires (actuelles et passées).

    4- De citer des textes de lois contre le racisme.

    5- De dire en quoi le sexisme constitue une discrimination.


  • Commentaires

    1
    hugo5f
    Lundi 7 Février 2011 à 18:01
    Pardon, c'est quoi un bouc émissaire ? (il doit y avoir une faute dans "A-la politique de l'Allemagne nazie " vous avez écrit: bsoin.)
    2
    fredorain Profil de fredorain
    Lundi 7 Février 2011 à 18:26
    Un bouc émissaire c'est quand un groupe choisi une "tête de turc". On isole quelqu'un du groupe pour le faire souffrir et se soulager de ses propres malheurs. Merci pour la faute ;)
    3
    Alexia 5E jb de la s
    Lundi 15 Octobre 2012 à 19:04
    ce cours m'as beaucoup aidé a réussir mon controle merci beaucoup
      • fredorain Profil de fredorain
        Lundi 15 Octobre 2012 à 22:24
        Merci, ce genre de commentaire fait toujours plaisir :-)
    4
    dallo
    Dimanche 25 Novembre 2012 à 16:53
    Merci pour ce cours très clair qui a permis à mon fils de mieux comprendre la notion.

      • fredorain Profil de fredorain
        Dimanche 25 Novembre 2012 à 19:02
        Merci pour les encouragements. Et bon courage à votre fils !
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    5
    ak ses moi
    Mardi 11 Décembre 2012 à 18:52
    merci beaucoup pour votre cite a ce site jai eux 17 sur 20 merci
      • fredorain Profil de fredorain
        Mardi 8 Janvier 2013 à 10:23
        Bravo à toi surtout ;)
    6
    Lundi 31 Octobre 2016 à 14:09

    c est bien explique merci et bravobiggrincoolyes^^shocked

      • M.Orain
        Lundi 31 Octobre 2016 à 14:13
        Merci ! :-)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :